Le blog de Jean-Marie Renoir

13 novembre 2018

Masevaux-Niederbruck: Saint-Martin convié à la commémoration de l'armistice

La cérémonie de commémoration du 11 novembre à Masevaux, a été précédée par une messe à l'occasion de la fête patronale de Saint-Martin.

 

Au cours de la messe dominicale concélébrée par le curé Frédéric Flota et le diacre Jean-Claude Ducottet, la nouvelle statue de Saint-Martin achetée à Lourdes a été bénie. Elle remplace la statue d'un saint évêque utilisée jusqu'à présent pour cette fête du saint patron de la paroisse de Masevaux, et qui faisait partie de l'ensemble de l'autel baroque de l'ancienne église abbatiale Saint Léger. La statue de Saint-Martin acquise grâce aux dons collectés lors des cousinades de la famille Zeller, et de quelques autres familles de paroissiens, trouvera sa place dans l'église. Les autres statues seront installées sur un mur patrimonial de la chapelle de la Piéta. Après l'office, la procession a emmené la statue de Saint-Martin en tenue de légionnaire, portée par quatre sapeurs pompiers, par la rue piétonne et le pont de la mairie vers le monument aux morts, où a été célébrée la commémoration de l'armistice. Le maire Laurent Lerch a salué les personnes présentes, dont les anciens combattants et leurs porte-drapeaux, les élus et représentants des communes voisines, et du Souvenir Français. Il a relevé la présence du capitaine Grégoire, du 35ème régiment d'infanterie de Belfort, dont une partie des hommes est actuellement en opération au Liban et au Congo. Il a également fait remarquer la présence de la petite flamme du soldat inconnu, venue de Paris en relais pédestre, jusque dans les petites communes françaises, comme une chaîne symbolique de la paix. Après la lecture du message du Président de la République à l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918, et les sonneries d'usage jouées par la clique des sapeurs pompiers, il a invité les officiels à déposer une gerbe au pied du monument aux morts. Un minute de silence a été suivie de la sonnerie aux morts, puis toute l'assistance a entonné la Mareillaise. Le curé Flota a rappelé que l'armistice a été signé le jour de la fête de Saint-Martin de Tours, qui est aussi le patron secondaire de la France. Il a invité le public à lire la prière au protecteur de la cité, et la cérémonie s'est terminée par l'hymne européen chanté par les enfants des écoles.

JMR 13/11/18

P1100558

P1100564

 

Posté par ours68 à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Guewenheim: Le N° 28 de « Patrimoine Doller » est sorti

A l'occasion de l'exposition sur le centenaire de l’Armistice et de la chapelle Notre-Dame des Bouleaux à la salle polyvalente de Guewenheim, la société d'histoire de Masevaux et environs a présenté le nouveau numéro de son bulletin Patrimoine-Doller.

 Pour accueillir samedi matin dans la salle polyvalente du village, les membres de la société d'histoire, les maires et représentants des communes alentour, le maire de Guewenheim Jean-Luc Barberon a salué la pérennité du bulletin de l'association qui fête son 28ème numéro. «  Ce magasin qui a toujours un vif succès n'a rien à voir avec une émission de Stéphane Bern, a-t-il souligné, mais elle parle du quotidien des gens de la vallée, dans lequel leurs descendants pourront reconnaître une identité... ». Le président de la SHVM Jean-Marie Ehret lui a offert le bulletin nouvellement sorti en insistant sur le caractère collégial de sa réalisation. Il a remercié tous les membres qui ont permis sa réalisation, et en a rappelé la table des matières. Le vice-président Daniel Willmé a présenté son exposition consacrée à Guewenheim pendant la Grande Guerre, par laquelle il tenait à rendre à ce petit bout d'Alsace et à ses habitants, ce qui leur appartient, c'est-à-dire leur histoire particulière. Elle était complétée par une rétrospective sur la chapelle Notre-Dame des Bouleaux et sa reconstruction il y a 150 ans. Sur une dizaine de panneaux recto-verso, elle présentait des photos et documents d'époque extraits de ses collections personnelles, et quelques unes prêtées par des amis. Il a également proposé son livre sur la Grande Guerre dans la vallée de Masevaux. Le président de la com com Laurent Lerch et la conseillère départementale Fabienne Orlandi ont souhaité longue vie au bulletin qui est un juste retour sur l'histoire et la population locales qui passeront ainsi à la postérité. Le nouveau bulletin est disponible au prix de 15 € dans les différents points de vente à Masevaux ( Espace Buro, Maison de la Presse et office de tourisme) à Sentheim ( coiffure Bissler) et Burnhaupt-le-Haut ( tabac-presse), ou à réserver auprès des membres de l'association. Des anciens numéros sont encore disponibles.

JMR 13/11/18

P1100547



 

Posté par ours68 à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2018

Lauw: La nouvelle entreprise Lauwplast inaugurée

Pour marquer la fin de plusieurs années de travaux de rénovation, de sécurisation et d'agrandissement, l'entreprise Lauwplast a convié élus et partenaires pour une visite inaugurale.

 

Spécialisée dans la fabrication de goulottes de câblage, de filerie et d’installation, l'entreprise Lauwplast est une unité de production du groupe SES-Sterling. L'entreprise familiale basée à Saint-Louis depuis 1920, a racheté les bâtiments à la sortie de Lauw en 1991. Le groupe industriel est expert dans la protection et l’isolement de câbles, les presse-étoupes, le repérage, les conduits et fixations de câbles, ainsi que l’outillage de câblage. Vendredi dernier, le président du directoire Patrick Egéa a accueilli une vingtaine de personnes sur le site pour une visite commentée. Après avoir présenté l'entreprise, il a guidé le groupe dans les différentes zones de stockage du matériau plastique en granulés, le moulage et la fabrication des goulottes ( 8000 km par an), la préparation des commandes spécifiques des clients, l'emballage et le stockage des produits finis. Il a expliqué que Lauwplast, soucieuse de l'environnement, travaille en circuit fermé en recyclant l'eau pour ne pas polluer la Doller toute proche, et que les chutes et rejets de produits à défauts sont tous retraités. Après une balade instructive dans les 5000 m2 d'ateliers, Patrick Egéa a convié les officiels à couper le ruban inaugural labellisé « Lauwplast », fabriqué spécialement . Puis il a salué les salariés et quelques cadres venus de Saint-Louis, et a remercié les élus, politiques et partenaires qui ont contribué à l'aboutissement des dossiers de transformation du site, qui a pris près de cinq ans. Le maire Emile Ehret a repris l'historique du site depuis sa création en 1857, et a salué les circonstances heureuses qui ont favorisé l'implantation de l'entreprise à Lauw. Laurent Lerch, président de la com com a renouvelé sa reconnaissance et son soutien aux entreprises qui gardent la mentalité des grandes familles industrielles ayant fait la renommée des vallées vosgiennes. Enfin, le sous-préfet Daniel Mérignargues a mesuré le chemin parcouru depuis sa première visite sur place, en rappelant qu'on arrive toujours à quelque chose en s'y mettant ensemble, même si l'aventure paraît compliquée au départ.

JMR 11/11/18

P1100534

 

 

Posté par ours68 à 09:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Lauw: Lauw'art se poursuit aujourd'hui

Après la cérémonie commémorative du 100ème anniversaire de l'armistice 1918 devant le monument aux morts de Lauw, le maire Emile Ehret a convié la population dans la salle polyvalente proche, pour le vernissage de la dixième exposition biennale Lauw 'Art. Organisée par la commune, elle rassemble sur deux jours, une quinzaine d'artistes locaux qui présentent des œuvres variées. Il a remercié la commission animation, les écoles et les exposants anciens et nouveaux pour leur travail, en remarquant que l'art est la meilleure réponse aux horreurs du passé. Le président de la com com Laurent Lerch a salué les enfants en costume alsacien, emblème dont on parle beaucoup en ce moment en haut lieu, en rappelant que la vigilance pour la paix est toujours de mise. Le public a ensuite été invité à parcourir l'exposition qui présente différentes formes d'art : peinture à l'huile, aquarelle et acrylique mais aussi la photographie, le point de croix, la dentelle aux fuseaux, le scrapbooking, cartonnage, déco bois et calligraphie... . Cette année, l'atelier de dentelle au fuseau, section de Lauw de l'association « 68 km de dentelles » a proposé à ses membres de monter leur travail. Une autre nouvelle venue, Marina Zindy, artiste plasticienne qui pratique la céramique, la photo, et la vidéo, propose d'appréhender le lien entre les nouvelles technologies et la nature grâce à la « réalité augmentée » : lors d'une chasse aux images en forêt dimanche à 14h, elle invitera les participants à retrouver les lieux de ses photos grâce à leur smartphone.

JMR 11/11/18

P1100541

Posté par ours68 à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2018

Masevaux-Niederbruck: Lycée Joseph Vogt: les lycéens engagés dans le projet Mix'Art 1918-2018

Le projet Mix’Art « Une mémoire et un avenir partagés », proposait à 200 lycéens français et allemands, de commémorer la fin de la Première Guerre mondiale, en réalisant ensemble 34 toiles sur leur vision de la guerre 14/18, de la paix et de l'amitié franco-allemande. Faisant suite à un projet démarré en début d'année scolaire autour du mouvement « street art », 25 d'élèves des secondes bac pro gestion administration et électro-technique du lycée professionnel Joseph Vogt de Masevaux-Niederbruck ont contacté par les réseaux sociaux, leurs camarades allemands du lycée de Müllheim. Ils se sont rencontrés jeudi dernier, quand 20 jeunes allemands accompagnés de deux professeurs, sont venus à Masevaux passer la journée dans l'établissement. Encadrés par Claudine Brixius professeur de français-histoire, Virginie Vogel professeur d'allemand et Aurélia Burlandi documentaliste, les premiers contacts ont été favorisés par des jeux collaboratifs et un déjeuner en commun. L'après-midi, répartis en groupes mixtes, les élèves ont réalisé des esquisses sur feuille, puis huit toiles commémorant de manière originale la fin de la Grande Guerre. Deux street-artistes, l'allemand Sonka et le français Antu ont conseillé les jeunes peintres. Pendant ce temps, quelques élèves dirigés par Eric Schlaflang de l'association Répliques ( les ateliers de l'image), ont tourné un court-métrage sur le projet et la 2ème guerre mondiale dans la vallée de la Doller. Vendredi les toiles ont été transportées à l’historial du Hartmannswillerkopf, lieu signe de destruction qui devient ainsi un lieu de création et d'échange entre les peuples. Elles y ont été exposées pour participer au vernissage des 34 toiles illustrant l’amitié franco-allemande à l’occasion du centenaire de l’Armistice. Puis elles participeront pendant un an, à des expositions tournantes pour finir en fin d'année à Berlin pour l'anniversaire de la chute du mur.

JMR 10/11/18

P1100529

P1100530

 

 

 

Posté par ours68 à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 novembre 2018

Burnhaupt-le-Haut: Collège Nathan Katz : Une double exposition sur la Grande Guerre

A l'issue du conseil d 'administration du collège Nathan Katz de Burnhaupt-le-Haut, mardi soir, une trentaine d'élus, professeurs, personnels, parents et élèves, ont assisté à l'inauguration de l'exposition consacrée au centenaire de l'armistice 1918. Christophe Harnist, le principal adjoint qui a organisé l'événement, a présenté l'exposition qui est installé dans deux lieux différents : dans le hall, plusieurs panneaux présentent l'aspect historique et mémorial du projet, avec des textes poignants écrits par les élèves, dont des lettres imaginaires de poilus à leurs familles, des photos, cartes postales et documents prêtés par trois musées du département (Masevaux, Séret et Unterlinden) et l'Office National des Anciens Combattants, et un exposé sur la grande guerre présenté par les professeurs d'histoire-géo. Une vidéo confiée par le Centre Mondial pour la Paix de Verdun sur la rencontre franco-allemande de jeunesse, passe en boucle dans la salle multi-fonction. La partie artistique exposée dans le LAC ( lieu d'art et de culture), qui veut rendre hommage aux combattants et victimes, présente des dessins d'élèves, des tableaux d'époque et récents, et des sculptures que les auteurs Hervé Spycher et Denis Garcia ont été invités à commenter. «  L'objectif de la démarche est de sensibiliser les adolescents au fait que la paix ne va pas de soi, expliquait Mr Harnist, qu'elle n'est jamais définitivement acquise, et qu'il leur appartiendra, en tant que citoyens du monde, d'aider à sa préservation... ». Le principal Eric Miolin a remercié son adjoint et toutes les personnes qui ont contribué à ce projet. L'exposition sera ouverte jusqu'au 23 novembre aux élèves, et professeurs, et aux parents sur demande.

JMR 09/11/18

P1100523

 

 

 

 

Posté par ours68 à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 novembre 2018

Guewenheim: Une double exposition à l'occasion de l'armistice de 1918, et la sortie du « Patrimoine Doller » N° 28

P1100500

Dans le cadre du centenaire de l’Armistice, la salle polyvalente accueillera une exposition consacrée à Guewenheim pendant la Grande Guerre, complétée par une rétrospective sur la chapelle Notre-Dame des Bouleaux, à l’occasion du 150e anniversaire de sa reconstruction.

 « À l’heure où nous célébrons le centenaire de l’Armistice entre la France et l’Allemagne, c’est également l’occasion de rendre hommage à nos ancêtres qui ont loyalement combattu sous l’uniforme feldgrau... » insiste Daniel Willmé, vice-président de la Société d'Histoire de la Vallée de Masevaux, qui a préparé cette belle exposition à partir de ses collections personnelles. Pour lui, ce devoir de mémoire est... «...une vérité à transmettre à nos générations futures, faute de quoi elles seront bientôt persuadées que Josef, Alfons, Karl, Franz et ses camarades étaient tous des … Poilus... ». Et de compléter en précisant que 380 000 conscrits alsaciens-lorrains ont revêtu l’uniforme allemand, dont 50 000 n’en sont jamais revenus, et 15 000 ont refusé de porter la tunique allemande. Sur une dizaine de panneaux, il a rassemblé des photos, cartes postales et quelques documents militaires et administratifs, pour raconter la vie quotidienne des guewenheimois. Une manière de transmettre aux jeunes générations l'histoire de ceux qui ont été évacués, réfugiés ou internés, des dégâts causés par les bombardements, jusqu' aux première reconstructions.

Sur dix autres panneaux, des photos et documents depuis les années 1930, retraceront l'histoire de la chapelle Notre-Dame des Bouleaux, pour marquer le 150e anniversaire de sa reconstruction.

Ce sera également l'occasion de la présentation officielle par le président de la Société d’Histoire de la Vallée de Masevaux Jean-Marie Ehret, du nouveau bulletin de l'association, le N° 28 du « Patrimoine Doller ». Il comprend toute une série d'articles rédigés par plusieurs membres, dont André Deyber (Carnets d'un curé de campagne), Philippe Drexler (Aloïs Kolb artiste peintre), Jean-Marie Ehret (Des nouvelles du front de la Doller 1914/1918), Antoine Ehret (L'armistice 1918), André Bohrer (Burnhaupt pendant la Grange Guerre), Bertrand Risacher ( Le 1er divorce prononcé à Masevaux), et bien sûr Daniel Willmé ( Les enseignes disparues de Masevaux, et la chapelle Notre-Dame des Bouleaux). Ce dernier proposera également son livre sur la Gran,de Guerre dans la vallée de Masevaux. Le nouveau bulletin sera en vente sur place ou à commander au prix de 15 €, et des anciens numéros seront également disponibles.

Exposition sur la Grande Guerre à la salle polyvalente de Guewenheim, damedi 10 novembre de 11h à 13h et 14h à 18h, et dimanche11 de 10h à 12h et 14h à 18h. Présentation du Patrimoine Doller N°28 samedi 10 novembre à 11 h



Posté par ours68 à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2018

Masevaux-Niederbruck: Les fleurs de la Toussaint

 

Dans les deux magasins de fleurs de Masevaux-Niederbruck, on prépare la Toussaint depuis déjà trois semaines. C 'est la meilleure période de vente après la fête des mères, la Saint Valentin et Noël.

P1100504

 

Au temps d'une Fleur, en face de l'église, Sophie travaille beaucoup les petits arrangements artificiels : «  Il y a de plus en plus d'incinérations, et ces arrangements prennent moins de place que les gros bouquets traditionnels qu'on pose sur les pierres tombales, et qui permettent moins de créativité, explique-t-elle. ». Pour les chrysanthèmes, elle tient à se démarquer avec des différentes variétés nouvelles et des mélanges de couleurs. Et pour les livraisons, Sophie travaille également sur commande avec Florajet.

P1100508

Pour Lea du magasin Kolb Fleurs, rue Meyenberg, les gros chrysanthèmes boule sont progressivement remplacés par les pomponnettes de production alsacienne, plus colorés et qui tiennent plus longtemps. « J'utilise les boules principalement dans des coussins plats ou bombés de fleurs fraîches et sèches mélangées, que je prépare sur commande et qui ont beaucoup de succès, précise-t-elle. ». Léa produit également des compositions de vivaces et sèches en petits cousins, et livre elle-même ou avec Interflora. En Alsace, les arrangements avec du sapin, des bruyères colorées et des éléments végétaux séchés sont aussi très demandés. Les deux fleuristes aux styles un peu différents, se démarquent des grossistes et des grandes surfaces, par la créativité et la personnalisation des compositions.

JMR 01/11/18

 

 

Posté par ours68 à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2018

Masevaux-Niederbruck: La classe 58 accueillie à la mairie

Il y a dix ans, le maire de Masevaux-Niederbruck Laurent Lerch avait déjà accueilli la classe 58 pour la première fois. C'est avec plaisir qu'il a renouvelé l'opération samedi dernier, dans la salle d'honneur, entouré de ses adjoints. Devant une cinquantaine de personnes, classards et conjoints, il a fait un retour sur ces dix dernières années, en reprenant l'évolution des collectivités de la vallée, dont en premier la préoccupation des élus pour l'environnement. Il a rappelé quelques événements marquants de l'année 58, ainsi que quelques projets de la commune. Sur l'invitation de Geneviève et Marie-Marthe, les membres de la classe se retrouvent tous les ans pour un repas et quelques sorties en montagne. Et récemment, elles ont emmené quelques camarades vers l'ouest américain : Los Angeles, Hollywood, Beverley Hills, Venice, Santa Monica, Palm Springs, puis les  grands parcs nationaux de Grand Canyon, Monument Valley, Zion , Brice Canyon, les grands séquoias et Yosémite, pour finir par San Francisco, avec un crochet à Las Vegas où ils ont assisté au mariage d'un camarade de classe. La réunion s'est terminée par le verre de l'amitié que tous ont levé en l'honneur de leur classe, avant de partager un bon repas au restaurant Strauss de Heimsbrunn.

JMR 30/10/18

P1100489

IMG_0593

Les 7 heureux veinards qui sont partis dernièrement aux USA, devant le golden Gate Bridge et la baie de San Francisco.

 

Posté par ours68 à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Guewenheim: Accueil des nouveaux habitants et prix aux lauréats des maisons fleuries

Les portes de la mairie de Guewenheim se sont ouvertes pour une double cérémonie, samedi matin. Le maire Jean-Luc Barberon, entouré de ses adjoints et conseillers, souhaitait la bienvenue aux nouveaux habitants et proposait la remise des récompenses du concours des maisons fleuries. Sur les 19 familles nouvellement installées dans la commune, une bonne moitié avait bravé la pluie revenue, pour écouter la présentation historique, géographique et administrative du village. Le maire a insisté sur la préoccupation des élus pour le développement durable et les services à la population, et a invité les néo-guewenheimois à emporter le guide pratique disponible à la mairie. Puis il a présenté les conseillers présents, dont Marguerite Bindler qui a appelé les lauréats du concours des maisons fleuries, qu'elle a félicités en leur remettant un bon d'achat chez l'horticulteur qui fournit la commune. L'esprit convivial du village s'est concrétisé par un verre de l'amitié partagé entre tous.

JMR 30/10/18

P1100484

Posté par ours68 à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]