Le blog de Jean-Marie Renoir

25 juin 2022

Bourbach-le-Bas : La salle du Lierenbuckel enfin prête.

Après 16 mois de travaux et quelques surprises de chantier, la salle communale de Bourbach-le-Bas est opérationnelle. Une période de rodage d'un mois a été nécessaire pour la mise en route des équipements, et tester les installations lors de quelques animations. La salle du Lierenbuckel entre dans sa phase d'exploitation, avec le samedi 25 la kermesse des écoles, le 28 une réunion publique sur la fibre optique, et le site accueillera le 1er mariage le 7 juillet. « Sa situation à flan de coteau dans un carde environnemental naturel exceptionnel, et sa facilité d'accès, font de cette salle un lieu particulièrement favorable aux manifestations familiales ou associatives, avec une capacité de 175 personnes, précise le maire Pierre-Marie Kolb lors de la visite. ». Le bâtiment d'une superficie de 400 m2 équipé d'une climatisation/chauffage à pompe réversible, a été entièrement rénové avec revêtements et peintures, sanitaires et pièces annexes, isolation thermique et phonique. La salle est pourvue d'une sonorisation et d'une vidéo-projection, et la cuisine a été améliorée sur le mode professionnel avec four à vapeur. La commune qui a repris la gestion de la salle après l'Association Sports et Loisirs, a prévu l'installation prochaine d'une vidéo-protection sur le site. Infos et réservations à la mairie de Bourbach-le-Bas- tél 03 89 82 50 45 ou sur https://bourbach-le-bas.f/rindex.php/lierenbuckel/.

JMR 25/06/22

P1010585

 

 

Posté par ours68 à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 juin 2022

Sentheim: Journée exceptionnelle pour le tennis club.

Les 24 heures du tennis club de Sentheim ont rassemblé une affluence très importante surtout le samedi soir, qui a été l'occasion d'inaugurer le nouvel éclairage du court N°1, en présence de l'adjoint au maire Gérard Stoecklin, et de Stéphane Thomann président du comité départemental, soutient inconditionnel du TC Sentheim. Les maîtres mots de cette journée ont été convivialité et rassemblement, marque amicale et primordiale pour la cohésion entre les clubs de la vallée. « Ces moments sont des étapes charnières pour notre club qui démontre notre capacité à fédérer et à accomplir des choses mémorables, avait précisé le président Ludovic Emberger, qui a félicité les plus jeunes membres qui ont été moteurs et pleinement investi dans leurs diverses tâches ... ». Malgré la chaleur, le tournoi a mis en présence une cinquantaine de joueurs qui se sont mesurés lors de rencontres d'une heure, survolées par quelques cigognes. La soirée a accueilli de nombreux villageois ainsi que les clubs voisins, TC Soppe, TC Guewenheim et TC Doller notamment. Et pour la tombola qui faisait gagner un panier garni, le sac plastique contenait 127 balles de tennis.

JMR 24/06/22

IMG-20220619-WA0031

 

 

 

Posté par ours68 à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2022

Souvenirs d'enfance: Comptines et chansonnettes.

 

 

Au cours de conversations, il arrive qu'un mot fasse remonter dans ma mémoire, une comptine, une chansonnette ou une blague qui circulaient dans ma famille, divulguées notamment par mon père, assez friand d'humour au 2ème degré, voire plus... En voici quelques une qui me sont revenues récemment.

Les deux sous-produits de la vache.

 

La vache a deux sous-produits, le lait et la bouse.

Le lait, c'est pas intéressant, mais la bouse, de deux choses l'une :

Ou bien elle tombe dans le pré, ou bien au milieu du chemin.

Si elle est au bord, c'est pas intéressant, mais si elle est au milieu, de deux choses l'une :

Ou bien elle est sèche, ou bien elle est fraîche.

Si elle est sèche, c'est pas intéressant, mais si elle est fraîche, de deux choses l'une :

Ou bien on la voit, ou bien on ne la voit pas.

Si on la voit, c'est pas intéressant, mais si on ne la voit pas, de deux choses l'une :

Ou bien on l'évite, ou bien on marche dedans.

Si on l'évite, c'est pas intéressant, mais si on marche dedans, de deux choses l'une :

Soit on ne s'en aperçoit pas, soit on s'en aperçoit.

Si on ne s'en aperçoit pas, c'est pas intéressant, mais si on s'en aperçoit, on s'écrie :

Ah la vache !... a deux sous-produits...

 

Le jeu du cochonnet (Dans le même esprit...)

 

Le jeu du petit cochonnet anglais est un jeu essentiellement français.

Il se joue à trois, non pas Troie le cheval, ni Troyes en Champagne, mais trois, 1,2,3.

Le premier prend la boule et la lance.

Le deuxième prend la lance et la boule.

Que prend le troisième...

Je vois que vous n'avez pas très bien compris, je recommence : le jeu...

 

Les carabiniers ( Qu'on chantait en marchant sur un air de musique militaire)

 

Nous sommes les carabiniers, gauche, gauche.

La sécurité des foyers, gauche, gauche.

Mais par un malheureux hasard, gauche, gauche.

Nous arrivons toujours en retard, gauche,gauche.

Dans la troupe y'a pas d'jambe de bois,

Y'a des nouilles, mais ça n'se voit pas.

La meilleurs façon d'marcher, c'est encore la nôtre,

C'est de mettre un pied d'vant l'autre et d'recommencer.

Gauche, gauche, nous sommes les ….

 

Joseph (dont on ne chantait que le refrain...)

 

Joseph est au Brésil, il dans la samba,

Il va de villes en villes depuis Rio jusqu'à Bahia.

Monté sur un cheval, coiffé d'un sombrero
On l'voit dans tous les bals depuis Bahia jusqu'à Rio.

En avant, en arrière, ça n'est pas difficile à faire,

En arrière, en avant, chacun peut en faire autant...

 

Perrette (Sur un air guilleret)

Perrette était dessus l'ornière, jambe par-ci, jambe parlà

Elle montrait tout son derrière, à celui-ci, à celui-là.

Mais Pierre est là qui la guette, et qui lui dit, » Que fais-tu là ? »

« Je fais pipi, je fais caca ! Pierre pourquoi mets-tu ton nez là ? »...

 

Jean-Claude ( Avec l'accent jurassien...)

 

Jean-Claude, veux-tu des gaudes ? Elle sont trop chaudes...

Veux-tu du lait ? Il est trop (frouais)...

Veux-tu d'la cra-ème ? Vouiii ! C'est ça qu'j'a-ème !...

 

Scène de théatre.

 

Le rideau tombe. La scène représente un désert.

Devant, rien. Derrière rien.

A gauche, un palmier en fleurs.

A droite, un débit de tabac...

Tagada, tagada, tagada, tagada.

Survient un cavalier monté sur un fougué coursieux...

Je voulais dire, sur un fougueux coursier...

Il tend un chèque au chef des tchèques,

et se brûle la cervelle avec une allumette « Tison ».

 

La chèvre dans le potager

 

Ah, ah, t'en sortiras, Biquette, Biquette.

A, ah, t'en sortiras de ce chou-là.

 

On alla chercher le loup (bis)

Pour venir manger Biquette (bis)

Mais le loupsde veut pas manger Biquette, et Biquette ne veut pas sortir du chou !

Ah, ah, t'en sortiras Biquette, …

 

On alla chercher le chien (bis), Pour venir mordre le loup (bis)

Mais le chien ne veut pas mordre le loup...

 

On alla chercher l'baton, pour venir battre le chien...

On alla cherche le feu pour venir brûler l'baton...

On alla chercher de l'eau pour pouvoir éteindre le feu...

On alla chercher le veau pour qu'il puisse boire cette eau...

On alla chercher l'boucher pour venir tuer le veau...

On alla chercher l'gendarme pour qu'il enferme le boucher...

On alla chercher le diable, pour qu'il emmène le gendarme...

Et, et, et ?...

Le diable veut bien emmener le gendarme, le gendarme veut bien enfermer l'boucher, le boucher veut bien tuer le veau, le veau veut bien.......

Ah, ah, t'en es sortie, Biquette, Biquette, Ah, ah, t'en es sortie de ce chou là.....

Posté par ours68 à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Masevaux-Niederbruck: Vive la fête de la musique retrouvée.

Le centre-ville de Masevaux-Niederbruck a connu une belle affluence mardi soir, pour le retour tant attendu de la fête de la musique, épargnée par la pluie. Les amateurs de musique ont apprécié les décorations « un été givré » de la fontaine sur la place Clémenceau animée par des le DJ Alex, et où quatre chalets proposaient boissons et en-cas. En remontant la rue piétonne où il a découvert le plafond de moulins-à-vent multicolores qui remplacent les parapluies, le public pouvait s'arrêter devant l'hostellerie Alsacienne, où le groupe Arc de Cercle proposait son répertoire de chansons françaises des années 80 à 2000, de Brassens et Renaud, à Johnny et Goldmann. Un crochet par la placette des Tanneurs, où dans le mini amphithéatre se sont produit d'abord des petits ensembles de l'école de musique avec des morceaux variés, puis l'harmonie et l'ensemble vocal ont repris des airs de leur répertoire en hommage à Boris Vian et Queen. Une balade musicale sympathique les menait ensuite par la passerelle sur la Doller et la place Rigenbach animée par le DJ Tony Dijoncte, à la rue Foch et la place Gayardon, où la musique festive du groupe Osmoz emplissait la rue très fréquentée de ses airs pop-rock des années 80.

JMR 23/06/22

P1010597

P1010593

P1010604

P1010600

Posté par ours68 à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dolleren: Les élèves ont découvert les missions des sapeurs pompiers.

Dans le cadre d'une action pédagogique et éducative, les élèves de l'école élémentaire de Dolleren ont suivi une après-midi de sensibilisation au rôle des sapeurs pompiers jeudi dernier. En collaboration avec l'équipe enseignante, et en présence du commandant honoraire Christian Trommenschlager, délégué départemental des JSP , et du maire Sébastien Reymann, les volontaires du CPI Dolleren-Oberbruck-Rimbach ont guidé dans la caserne les 45 enfants, très intéressés par cette visite. Puis répartis en quatre ateliers dans la cour de l'école, ils leurs ont présenté deux véhicules de première intervention et d'incendie en expliquant les diverses missions dévolues, les principaux appareils et équipements du SUAP ( Service d'urgence à la personne), et la prévention des risques domestiques avec les démarches pour donner l'alerte. Un exercice d'évacuation a clôturé les ateliers, et un manuel éducatif « Le petit Gibus » de sensibilisation aux JSP leur a été remis par la commune, ainsi qu'un écusson de Dolleren offert par le CPI. Cette séance réveillera peut-être quelques vocations parmi les élèves.

JMR 23/06/22

P1010532

Les enfants ont apprécié de s'asseoir chacun leur tour au volant du VPI.

Posté par ours68 à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 juin 2022

Vallée Doller Soultzbach:La communauté de communes a approuvé le PLUi pour l'unité territoriale.

Lancé le 31 décembre 2015, le PLUi de la vallée de la Doller et du Soultzbach vient d’être approuvé par le conseil communautaire, qui a également validé l'instauration du droit de préemption urbain , et la déclaration préalable pour pose de clôture, notamment.

En ouverture du conseil de la Communauté de Communes de la Vallée de la Doller et du Soultzbach réuni mercredi 15 juin, le président Christophe Beltzung, a remercié l’ensemble des acteurs ayant participé à l’élaboration du PLUi, et salué la collaboration constructive avec les services de l’Etat, dont le sous-préfet de Thann-Guebwiller et les responsables de la DDT. Il a rappelé que la définition des nouveaux zonages a nécessité des démarches difficiles, et une part importante de pédagogie avec les particuliers impactés. Emile Ehret vice-président en charge de l'urbanisme est revenu sur l'historique des différentes phases de cette démarche administrative délicate vers un heureux aboutissement. En effet, si l’engagement du PLUi a répondu à la suppression des POS, il a surtout apporté sur le territoire la volonté nationale de réduire le périmètre constructible et limiter l’artificialisation des sols. Aujourd’hui, les terrains constructibles se voient réduits fortement par les réglementations et cette tendance risque de s’accentuer à l’avenir. Le PLU intercommunal est un moyen de freiner cette tendance avec une vision solidaire de l’urbanisme sur la Vallée de la Doller et du Soultzbach. Pour rappel, le PLUi régira le droit au sol pour une durée de 8 ans jusqu’en 2030. Il subsiste pourtant un risque de révision en 2026 en raison de la loi Climat et Résilience adoptée en août dernier par laquelle une mise en conformité est fortement envisagée, avec pour objectif d'atteindre « zéro artificialisation des sols » d’ici 2050.  Elsa North, chargée de mission PLUi depuis 2018 a précisé que l’enquête publique a recensé 265 avis de particuliers qui ont tous été analysés en fonction du cadre réglementaire et des thématiques concernant l’environnement et la consommation foncière. Dans les conclusions générales, Emile Ehret, a salué la collaboration avec les maires en rappelant que quelques 225 propriétaires ont été reçus et qu’il n’a pas toujours été facile d’expliquer que le terrain familial depuis des décennies n’était plus constructible. Le dossier de PLUi, approuvé à l'unanimité moins une abstention et une voix contre, est consultable dans les mairies de la communauté de communes et à la CCVDS aux jours et heures habituels d'ouverture, et sera applicable dès que les procédures de publications seront entérinées. Les conseillers ont également approuvé l'instauration du droit de préemption urbain sur les zones d'activités économiques d'intérêt communautaire et touristiques de Burnhaupt-le-Bas, Pont-d'Aspach, Guewenheim, Soppe-le-Bas et Masevaux. Une procédure de déclaration préalable pour la pose de clôture, a également été approuvée à l'unanimité, ainsi qu'une subvention de 5550 € à Icare pour la construction d'un chemin de déserte suite à l'installation de la rhizosphère à Sentheim.

JMR 22/06/22

P1010550 a

De gauche à droite : Jean-Charles Dor et Nadine Forestier du bureau d'études CLIMAX, Elsa North chargée de mission PLUi, Emile Ehret vice-président, Clara Richard stagiaire PLUi et Christophe Beltzung président de la CCVDS.

 

 

 

Posté par ours68 à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2022

Oberbruck: La Saint-Antoine, une occasion de rencontres, de découvertes et d'échanges

La fête patronale de la Saint-Antoine à Oberbruck qui a pris de l'ampleur cette année, a vu une belle fréquentation ce dimanche, avec un soleil estival favorable à la balade. D'autant plus que les électeurs sortant de la mairie toute proche, n'avaient que quelques pas à faire pour découvrir le marché aux puces, et autres animations proposées par l'association des Amis de la Haute Vallée de la Doller. Notamment le marché des créateurs installé près de la maison Boecklé, où les visiteurs ont pu admirer des créations originales, comme des poteries et céramiques, de la peinture sur soie, des bijoux faits de pierres de rivière serties d'argent recyclé, ou des objets et bibelots en bois finement tourné. Après la messe, l'apéritif offert par la municipalité à l'ombre des arbres du jardin partagé, était animé par la musique du duo guitare-violon des Chats Potés. Les enfants aussi se sont distraits avec un atelier contes et des balades à poney.

JMR 14/06/22

P1010546

Posté par ours68 à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Masevaux-Niederbruck: Grange Burcklé : Une Chambre à Airs gonflée pour une Carmen originale.

Les spectateurs de la Grange Burcklé qui ne savaient pas trop à quoi s'attendre, ont apprécié samedi soir, une version revisitée inattendue de l'opéra de Carmen, que beaucoup ont découvert grâce à une formule « de poche » arrangée par la compagnie Chambre à Airs  « Pourquoi je déteste Carmen ». Son meneur, Rémi Studer, apparu en costume queue de pie qu'il a rapidement enlevée, a présenté son équipe réduite à deux chanteuses en l'absence ( programmée) de l'orchestre. Il a repris la trame de cette histoire d'amour et de jalousie, entre une bohémienne, un soldat et un toréro, composée par Georges Bizet d'après une nouvelle de Mérimée. Les trois excellents chanteurs ont été repris les airs connus par la plupart, accompagnés à la guitare et au violon, au bandonéon, aux mirlitons et aux couvercles de casseroles, en y insérant malicieusement des extraits de Brassens, Piaf, Aznavour et même Puccini et Offenbach. Ils ont même proposé de reprendre avec eux l'air de la Habanera, au public qui ne s'est pas fait prier. Et après l'entracte une inversion des rôles a d'abord surpris le public, quand le chanteur a enfilé la robe de Carmen, tandis que les deux cantatrices ont joué les rôles de Don José et du toréro Escamillo. Ce spectacle inventif, plein d'humour et bon enfant a régalé les spectateurs, connaisseurs ou non, qui ont longuement applaudit ces artistes sympathiques. Ce spectacle plaisant clôt la première partie de la saison de la Grange, qui se poursuit le 8 juillet avec deux pièces de Molière proposées par la troupe de la Ruchêne.

JMR 21/06/22

P1010570

P1010573

Posté par ours68 à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juin 2022

Masevaux-Niederbruck: Un joli défilé de mode des enfants.

Par un magnifique soleil, la boutique «  Le dressing de Lili » à Masevaux-Niederbruck a pu à nouveau organiser son défilé de mode des enfants, après deux années de suspension. Samedi après-midi, une vingtaine de jeunes mannequins bénévoles se sont présentés dans les cabines d'essayage en trois catégories : enfants garçons et filles de 3 à 8 ans, ados de 10 à 18 ans, et jeunes filles et jeunes femmes. Après habillage et maquillage, ils ont défilé sur le trottoir devant la boutique sous les applaudissements des familles et des passants, avec les commentaires de la commerçante Aurélie Beltzung au micro, qui détaillait les tenues.

JMR 12/06/22

P1010499

 

 

Posté par ours68 à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sentheim: Le salon Patrick Coiffure change de main.

Après 40 ans de service à sa clientèle, Patrick Bissler prend sa retraite et laisse la place à Aline Walter, qui rouvrira le salon de coiffure le 4 juillet sous l 'enseigne « L'Art'isan ».

 Depuis qu'il a ouvert son salon de coiffure en juin 82 à Sentheim, Patrick Bissler a d'abord travaillé seul pendant quatre ans, avant d'embaucher du personnel pour le seconder. Il a notamment formé une dizaine d'apprenties dont quatre sont allées jusqu'à la maîtrise. «  C'est important pour moi de former et de transmettre, précise-t-il. ». Très investi également à la Chambre des Métiers, à la corporation des coiffeurs, chez les sapeurs pompiers du village et quelques associations, poursuivra ses engagements pendant sa retraite, complétés par quelques passions qu'il n'a pas eu le temps de pratiquer jusqu'à présent. Patrick profite de son départ pour remercier ses clientes et clients pour leur fidélité durant toutes ces années. Aline Walter, la jeune repreneuse du salon originaire de Thann, a été employée pendant neuf ans dans plusieurs salons de la région après sa formation au CAP et BEP. Elle reprend l'activité de coiffure homme et femme avec une nouvelle orientation, en se spécialisant dans la couleur, pour faire découvrir à la clientèle de nouvelles technologies. Le salon sera fermé à partir du 13 juin pour trois semaines de travaux de rénovation, et rouvrira le lundi 4 juillet sous l'enseigne « L'Art'isan ». Plus de précisions sur facebook (L'Art-isan) et sur Instagram (L'Art_isan 68).

 

Salon de coiffure L'Art'isan- 53A grand'rue à 68780 Sentheim. Tél 03 89 82 87 52.

Horaires d'ouverture: mardi à vendredi de 8h à 18h, samedi 8h à 15h. Lundi sur rendez-vous.

JMR 12/06/22

P1010518

Posté par ours68 à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]