02 décembre 2008

La tarte. ( Amiens 1950.)

Chaque matin elle descend de sa mansarde jusque dans la courette, derrière la maison. Bandeaux de cheveux noir corbeau, maintenus par une natte tressée en auréole, le visage jauni par les nuits de veille, les yeux sombres, tristes, aux paupières déjà flétries, la bouche amère qui sait pourtant éclater de rire, la môme fait craquer de son pas pressé les marches de bois de l'escalier en colimaçon. Chaque matin, je la vois passer, telle une fresque égyptienne, tête de profil, corps de face, le bras replié en avant, la main en plateau... [Lire la suite]

02 décembre 2008

Le père Lacope.

Ce texte doit être le dernier que ma mère ait écrit, quand elle avait déjà la maladie de Parkinson. Il est d'une toute petite écriture saccadée en pattes de mouches, qui remonte en fin de ligne, et il est tout de travers eu bas de la page,à tel point que j'ai eu parfois du mal à le déchiffrer. Souvent en faction en face de chez nous, il guettait les fillettes d'un oeil coquin, sous la visière grasse de sa vieille caquette. L'autre oeil restait presque toujours fermé. Sous sa moustache grise, je voyais remuer une petite tige de... [Lire la suite]