Cette chanson a été composée par les soeurs Buchin, Lucette et Anne-Marie ( que tout le monde appelait Nanette), en réaction contre cette maladie parasitaire qui a affligé les petites gens à la fin de la guerre. Ma mère nous l'a souvent chantée quand on était gamins, mais je ne me rappelle plus l'air. Dommage...

11 février 2009: Mon frère vient de me dire que ces paroles se chantaient sur l'air de " J'aime les bananes", écrite par Ray Ventura en 1936.

Ma soeur a la gale                                          Cette affreuse bête
Mes parents aussi                                           Le jour et la nuit
Depuis la décale                                             Me dévore dans mon lit
Jusqu'à ces jours-ci                                        Ayez pitié de nous
                                                                  Vous qui méconnaissez la chose
Moi, comme eux je gratte                                C'est à vous rendre fou
Ah! Que ça me cuit!                                       A vous rendre chaque jour la vie
Surtout le soir et la nuit                                         morose
Ayez pitié de nous                                          Jacquet le pharmacien
Vous qui dormez comme des anges                    Rit de notre mésaventure
Nous sommes fous jaloux                                 Il m'a dit: " Frotte bien
De votre sommeil, sans rien qui vous dérange      Ecorche-toi avec la brosse la plus
                                                                               dure                   

Hélas! J'ai la gale                                            Quand le sang coulera
Et ma soeur aussi                                            Mets sur tes boutons ce liquide
Je me sens tout'pâle                                        Puis, quand ça séchera
Mon corps est farci.                                        Enduis ton corps d'acide.

                                            Lorsque la nuit descend
                                            Nous n'avons qu'une chose à faire
                                            C'est de nous mettre en sang
                                            Nous faisons notre purgatoire sur terre.

                              

Les_deux_frangines_1944

                         Les soeurs Buchin, Anne-Marie et Lucette, à l'époque de la gale, à la fin de la guerre.