Pour la 12ème fois, l'école des Abeilles de Masevaux s'est lancée dans un défi particulier : trois journées sans écran. Pour préparer ce défi, l'association Le Cap est passée dans toutes les classes pour expliquer le danger et la dépendance aux écrans. Le mardi et le jeudi, ont été proposées trois activités de 16h à 17h au Cosec: escrime, gymnastique et hand ball, encadrées par les bénévoles des associations masopolitaines. Et dans la salle multi-fonctions de l'école, Créaliance proposait des jeux de société à partager. Mercredi après midi des jeux étaient prévus dans la cour de l'école. Chaque activité occupait une vingtaine d'enfants, soit près d'un tiers des effectifs de l'école, et les parents étaient vivement invités à y participer pour encourager leurs enfants qui ont des avis mitigés sur ce challenge :

-Dan 8 ans : ça ne me gêne pas trop, ça me plaît, je peux faire autre chose, comme les playmobils, et le judo, mais ma console me manque un peu. D'habitude, j'ai de droit de regarder la télé le samedi et le dimanche une demi heure.

-Anna-Lou 6 ans : Je regarde la télé une heure par jour et je joue sur ma tablette le week-end, mais maman trouve que ça, fait beaucoup. Pendant trois jours, ce sera un peu dur, mais je jouerai plus avec mes Barbies et mon maquillage. Déjà la semaine dernière, pour se préparer, on a essayé avec les parents de moins allumer la télé.

-Ramazan 11 ans : je regarde la télé deux heures par jour maximum, et je joue au hockey sur ma tablette. La console, c'est pour jouer avec mon cousin, mais pas tous les jours. Ca me manque un peu, mais c'est pas juste que les parents aient le droit de regarder la télé pendant ce temps...

 Pour conclure ce défi, Créaliance, le collège et Le Cap, invitent les parents à un débat sur toutes les formes d'addictions, jeudi 26 à 18h, dans la salle polyvalente du collège Alexandre Gérard.

JMR26/05/16

P1040600

P1040604