Retraité depuis 1972 et centenaire depuis deux ans, Albert Greiner a eu récemment la visite du maire de Masevaux-Niederbruck Laurent Lerch, et de son adjointe Eliane Farny, à l'occasion de son 102ème anniversaire.

Albert Greiner, le doyen de Masevaux, est né le 25 mai 1914 à Mulhouse, où il a suivi sa scolarité jusqu' à 16 ans, avant d'entrer aux établissements Deck de Mulhouse-Dornach qui fabriquaient des machines textiles. En octobre 1935, il a été appelé sous les drapeaux, où il a passé 20 mois dans l’infanterie, d’abord à Bitche, puis à la caserne Lefebvre de Mulhouse. A son retour en 1937, il a épousé Alice Chatillon, qui lui a donné quatre enfants. À l’automne 1944, Albert a été incorporé de force dans l’armée allemande et envoyé sur le front de Hongrie. Lors de la débâcle, il a contracté le typhus et a été évacué par la Croix-Rouge. De retour en Alsace en mai 1945, il est entré à la Société Mulhousienne du Gaz, où il a travaillé jusqu’à la retraite. En 1955 il s’est remarié avec Jeanne Tresch de Sewen, avec laquelle il est venu s’installer à Masevaux en 1994. Veuf un an plus tard, Albert est resté dans la vallée, où il s’est fait de nombreux amis. Il a eu la chance de pouvoir rester chez lui jusqu'à l'an dernier, quand son grille-pain a pris feu. Un peu choqué, il a séjourné chez son beau-frère Germain Girardot à Sewen, mais a dû être hospitalisé plusieurs mois après un AVC. Il a finalement intégré l'Ehpad Castel Blanc de Masevaux où il coule des jours paisibles, en ayant « encore la tête sur les épaules », comme il l'affirme lui-même. S'il ne fréquente pas beaucoup les activités proposées par les animatrices, mais il sollicite régulièrement son beau-frère pour aller au restaurant. Et le jour de son anniversaire, il a offert le crémant et le kougelhopf à tout l'Ehpad, avant de fêter l'événement avec famille et amis à la salle polyvalente de Niederbruck, où il a tenu à faire quelques pas de danse. Il a trinqué lundi soir avec les élus, venu lui apporter un cadeau au nom de la municipalité, et a même entonné «  Ein Prosit der gemütlichkeit». L'Alsace souhaite également un bon anniversaire à Albert Greiner, qui n'a pas manqué, avec son humour habituel, de prendre rendez-vous pour l'année prochaine.

JMR 02/06/16

P1040712

Albertb Greiner a trinqué au crémant avec les élus et le directeur de l'Ehpad, Laurent Braesch