Dans la plupart des communes, le budget général tend à la baisse du fait de la réduction des dotations de l'Etat et de l'augmentation des prélèvements. Pour 2016 Lauw ne fait pas exception à la règle puisque la commune perd 4% de ses revenus, soit 22 000€ ( le FPIC a augmenté de 161 %!). Son budget a été arrêté à 527 000€ en fonctionnement, et 146 000€ en investissements, autant dire que ces derniers seront timides cette année. Ils concernent le changement du parc informatique de la mairie, la mise en place d'un nouveau logiciel de surveillance du réseau d'eau (télégestion), et l'achat d'un désherbeur thermique qui présente une alternative à l'emploi des produits phyto-sanitaires en réduisant la pollution de l'environnement et les coûts. «  Si tous ceux qui se plaignent que des herbes indésirables peuplent les allées du cimetière, acceptaient d'en ramasser quelques unes devant leur tombe familiale au lieu de râler, s'offusque le maire Emile Ehret, l'ouvrier communal n'aurait pas besoin de nettoyer aussi régulièrement, et le cimetière serait propre... ». L'équipe municipale fait son possible pour continuer à gérer la commune sans augmenter les taux d'imposition ( par exemple la taxe d'habitation reste à 8,7% contre 22,35% de moyenne départementale, et le prix de l'eau reste à 1,42€ le M3). « Cette gestion implique un suivi journalier rigoureux des dépenses communales, complète le maire. La situation n'est pas simple, et va devenir de plus en plus difficile. Il serait bon que nos concitoyens s'en rendent compte avant de critiquer... ».

Concernant les projets à l'étude cette année, la commune prévoit de profiter de la construction du ALSH ( Accueil de loisir sans hébergement) par la com com, pour réhabiliter la salle St Eloi. De même en lien avec le projet privé de construction d'un pôle de santé pour l'avant-vallée, la municipalité prévoit d'aménager le terrain communal aux abords du cimetière.

JMR 03 /08/16

P1050143

L'ouvrier communal a texte le nouveau désherbeur thermique dans les allées du cimetière sous l'oiel de l'adjointe Brigitte Haffner.