La première partie de la soirée de samedi a fait découvrir au public de la Grange Burcklé, un tout jeune groupe au bel avenir : les Flying Squirrels. L'énergie et le rythme de ces huit écureuils volants de la haute Thur,et de leur ambiance de discothèque survoltée, a fait vibrer les vieilles poutres de la Grange, et quelque peu réveillé au premier abord, les auditeurs dont la moyenne d'âge avoisinait la cinquantaine. Mais rapidement les applaudissements nourris ont encouragé cette jeunesse à progresser. Ils ont enchaîné une douzaine de morceaux principalement en anglais, des reprises de groupes récents comme Imagine Dragons ou Paramore, des plus anciens comme Cold Play et Liquido, des « antiquités » de Pink Floyd et Scorpions, et même «  Machine, » du dernier album de Matthieu Chedid. Le tout entrecoupé de quelques compositions du groupe qui ont ravi un fan-club enthousiaste et fait participer la salle. Des talents et un potentiel qui ne demande qu'à s'affirmer et à murir.

Après l'entr'acte, l'ensemble vocal de la musique municipale de Masevaux invitait son auditoire à tout autre chose, avec une promenade en chansons sur le thème des femmes, en commençant par «  Femmes, je vous aime » de Julien Clerc. Accompagnés par un saxo, une guitare et une batterie, la quinzaine de choriste a égrainé un répertoire en groupe, trio, duo ou solo, illustré par des images projetées sur écran. Le chef Gaby Steger a ainsi présenté des chansons françaises plus ou moins connues sur les mères ( «  Les lionnes «  de Noah et «  Les mères juives «  de Moustaki), les femmes qui séduisent (Mathilde et Madeleine de Brel, et Nathalie de Bécaud), les relations home-femme ou femme-femme (Un homme et une femme, Petite Marie de Cabrel et une femme avec une femme de Lara Fabian), les femmes jazzy de Françoise Hardy et Patricia Kaas, celles qui quittent ( « Ta Cathy t'a quitté » et «  Mon ancienne copine » de Boby Lapointe), les inaccessibles comme Brave Margot et Marinette de Brassens, celles qui s'engagent et militent, comme Lili de Perret, etc... Une galerie de portraits féminins sans prétention, qui a enchanté le public, lui a rappelé bien des souvenirs, et l'a incité à reprendre certains refrains.

JMR 20:09:16

P1050404

Les Flying Squirrels toute énergie dehors

P1050413

Mathilde de Brel, en hommage aux femmes séductrices