Au vu de la météo de ce dimanche matin, il était à prévoir que la foule ne serait pas au rendez-vous de la fête d'automne du verger communal de Masevaux. Au total, une douzaine de courageux ont pris le chemin qui mène au chalet du Grambaechlé, où les attendaient le maire Laurent Lerch, quelques uns de ses conseillers, et agents des services techniques, qui se sont attelés au pressoir à pommes. Entre deux averses, on se rassemblait autour du feu, puis vite on se mettait à l'abri sous le chapiteau ou dans la cabane, où Sophie réchauffait l'atmosphère avec son accordéon et ses chansons. La pesée du panier garni n'a pas rencontré beaucoup d'amateurs, mais le lot sera tout de même attribué à l'estimation la plus approchante. Dommage que l'été indien soit passé aussi rapidement à l'automne, il n'y a plus qu'à espérer que l'année prochaine sera meilleure.

JMR 10/10/16

P1050602