Pour la deuxième année, le groupe OPEX, formé au sein de l'UNC Thur-Doller-Buhl, a organisé une cérémonie commémorative pour les militaires tombés en opérations extérieures, depuis la fin de la guerre d'Algérie. En 2015, le thème portait sur la bataille de Drakkar au Liban en 1983. Et samedi dernier, une belle cérémonie réunissait de nombreux anciens combattants des officiels et des habitants, au monument aux morts de Masevaux-Niederbruck. Le thème évoqué était la bataille de Kolwesi au Zaïre ( actuelle République populaire du Congo), en mai 1978. Après les sonneries d'usage et la présentation des officiels militaires présents, la maîtresse de cérémonie Chantal Dagon a lu le déroulement de cette opération menée par une unité de la légion étrangère française, le 2ème régiment étranger de parachutistes, ainsi que par des troupes belges et zaïroises. Si l'opération réussit à libérer des otages avec des pertes militaires légères, elle ne put empêcher le massacre de 700 Africains et de 170 Européens.

La cérémonie émouvante était rehaussée par une quarantaine de drapeaux encadrant la placette, quand trois gerbes ont été déposées, par les anciens de Kolwesi, l'UNC 68, la municipalité et l'UNC de Masevaux. Une minute de silence a été observée, suivie de la sonnerie aux morts, de la Marseillaise entonnée par la foule, et de la célèbre «  Amazing grace » interprétée par les cornemuses d'une délégation des Celtic Ried's Pipers, qui a fait passer un frisson dans l'assistance.

JMR 24/10/16

 

P1050651

 

P1050654