La municipalité de Sickert souhaitait présenter son village au sous-préfet Daniel Mérignargues, qui a été accueilli jeudi matin par le maire Roger Gaugler, entouré de ses adjoints. Après un rapide historique des bâtiments principaux- mairie, église et salle communale-, les élus ont guidé le sous-préfet pour un tour du ban communal, sous un joli soleil hivernal. Le représentant de l'Etat a beaucoup apprécié le paysage et l'environnement privilégié du vallon surplombé par un plateau d'où l'on a une vue d'ensemble sur la haute vallée. Au cours des discussions, il a été question des travaux prévus en 2017 sur les réseaux secs, sur l'exploitation et la déserte forestières, sur la mise en application du PLUI et les problèmes qu'elle pose aux propriétaires de terrains constructibles : «  Les gens d'ici, qui connaissent le terrain et son histoire, aimeraient bien pourvoir garder un minimum la main sur l'urbanisation du village, insistait Roger Gaugler... ». Une halte dans les champs au dessus du village a été l'occasion de sensibiliser le sous-préfet au problème des dégâts causés par les hardes de sangliers toujours plus nombreux : les prés sont entièrement labourés depuis la limite de la forêt jusqu'aux abords des maisons. Le règlement du contentieux entre les communes, les forestiers, les propriétaires privés, les exploitants agricoles et les chasseurs, devrait commencer par une table ronde, qui poserait les problèmes à plat, pour trouver le délicat équilibre difficile à établir entre chaque partie. La tournée s'est achevée par la visite de la mairie.

JMR 18/12/16

P1050959

Les élus ont tenus à montrer au sous-préfet les profonds sillons creusés par les sangliers. Da,s le fond, le chalet des chasseurs.