Commerce et artisanat, zone bleue, réseaux secs et rénovation de l'église au menu du premier conseil municipal.

 Avant d'ouvrir la séance du premier conseil municipal de l'année 2017, le maire de Masevaux-Niederbruck Laurent Lerch a tenu à rendre un hommage appuyé à Thierry Ducottet : «  Je ne pouvais pas démarrer cette séance sans saluer la mémoire de celui qui s'est fortement impliqué dans la vie de notre ville et de sa mairie, et qui se qualifiait lui-même des yeux et des oreilles du maire... »a-t-il déclaré avant de demander une minute de silence. Après être revenu sur les événements survenus depuis le dernier conseil, il a donné ma parole à Jean-Luc Reitzer, maire délégué de Niederbruck, qui a répété sa conviction d'avoir fait le bon choix en optant pour la commune nouvelle : «  ...année de rodage difficile sur certains points, mais qui promet pour l'avenir, à condition de respecter l'équilibre des entités fondatrices... ». Laurent Lerch a félicité les services techniques pour le service rendu aux usagers, en particulier ces jours-ci, qui ont vu des phénomènes imprévus dus au gel intense : le seuil de la Doller sur la route de Niederbruck au lieu-dit Nollen, a presque complètement gelé, et une partie du flux de la Doller partait dans le canal usinier du Moulin. Les agents étaient sur le qui-vive depuis vendredi pour dégeler et actionner les vannes afin de réguler le courant et éviter une inondation imminente du centre-ville. La séance proprement dite du conseil a abordé l'action de développement du commerce, de l'artisanat et des services en développant trois enjeux : accompagner les entreprises de proximité, dans leurs adaptations au commerce de demain, pérenniser la dynamique collective, et renforcer l'attractivité de Masevaux-Niederbruck comme bourg-centre de la vallée de la Doller. Le maire a proposé d'accompagner les actions de promotion et d'animation engagées par l'association des commerçants « Enseigne Thur-Doller » en lien avec l'association des commerçants de Masevaux et environs, par des travaux d'aménagement de la place du marché, des places de stationnement (Ladenplatz), et de la signalétique. Cette opération dont le coût total est chiffré à 579 000 €, sera réalisée effectivement en fonction de la concrétisation des financements, dont les subventions demandées notamment auprès de la Région et du FISAC ( Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce). Autre point : le changement de dénomination de certaines rues suite à la constitution de la commune nouvelle. Dans un premier temps, les homonymies des rues des vergers, du stade et de la Doller, sources de désagréments pour les habitants, seront solutionnées. Puis d'autres rues seront appelées à changer de dénomination plus conforme aux règles d'adressage et garants d'une meilleure localisation, notamment pour le GPS, la Poste et les services de secours. Les problèmes de rotation du stationnement dans la rue Pasteur seront résolus par la mise en place d'une zone bleue selon les mêmes horaires qu'au centre-ville. Conformément au plan paysager et sécuritaire, la commission d'urbanisme réunie le 24 janvier a émis un avis favorable à la mise en œuvre complète de l'enfouissement des réseaux secs dans le passage du commandant Berger, pour un coût estimé de 164 700 €. Ces quatre points ont été approuvés à l'unanimité par les conseillers, ainsi que la convention de servitude au boulevard du chemin de Fer pour la mise en souterrain de la haute tension , et la constitution d'une commission chargée du suivi du programme de travaux de rénovation de l'église Saint Martin. Aux points divers, Laurent Lerch a informé le conseil sur la formation du personnel administratif pour l'aide aux personnes qui utilisent la borne internet ( CPAM entre autres), la prochaine inspection de la gendarmerie, une réflexion sur l'opportunité d'armer l'agent de police municipale, et la problématique de la pérennisation des services assurés par le Schimmel, l'Ehpad et la maison St Jean de Sentheim. Plus aucune question n'ayant été abordée, la séance a été levée à 22h20.

JKMR 31/01/17

P1060120

Le seuil de la Doller au lieu-dit Nollen, pris par les glaces, et en fond la prise de canal usinier.