A l'occasion de l'inspection annoncée annuelle de la communauté de brigades de gendarmerie de Masevaux-Burnhaupt, une réception était organisée à la mairie pour présenter le bilan de l'année écoulée.

Le maire de Masevaux-Niederbruck Laurent Lerch accueillait, jeudi dernier dans la salle du conseil, les commandants d'unités et les militaires de la communauté de brigades de gendarmerie, le sous-préfet Daniel Mérignargues, les conseillers départementaux Rémy With et Fabienne Orlandi, les maires et représentants des communes voisines, des Brigades Vertes et de l'Onema, et les retraités de la gendarmerie. «  C'est une rencontre importante pour le relationnel entre la gendarmerie et les élus, qui attendent les retours de terrain et les échanges d'informations, a précisé le maire, qui a également annoncé la décision d'armer la police municipale après un stage de formation. Merci à vous tous qui faites un métier difficile dans des situations souvent délicates...». L'adjudant-chef Jean-Claude Fontaine a présenté le bilan de l'année 2016 qui compte 1430 procédures dont 439 crimes et délits : « 2016 a été une bonne année pour la communauté de brigades puisque les chiffres sont en baisse, a-t-il précisé avant de donner quelques détails chiffrés qu'a commentés le capitaine Stéphane Mottet, commandant la compagnie de gendarmerie d'Altkirch : 91 faits de violences constatées mais difficilement prévenues (soit une évolution de 23%), 208 atteintes aux biens contre 344 soit une baisse nette des cambriolages dans les résidences principales et les locaux professionnels et associatifs (moins 39,5%), les vols de voitures et deux roues ont été divisés par deux, mais on note une augmentation dans les résidences secondaires isolées. La lutte contre les atteintes aux biens reste la priorité, et les communes les plus touchées se trouvent en début de vallée et à proximité des grands axes routiers. 23 personnes ont été mises en cause pour 48 faits d'escroqueries et infractions économiques et financières, contre 64 en 2015, avec un rappel à la vigilance. Et un acte de grande criminalité avec l'homicide en octobre à Bourbach-le-Haut, dont la commission rogatoire est en cours de résolution. Les infractions liées à l'atteinte à la tranquillité publique ont baissé avec 107 faits constatés, et les infractions à la réglementation ( Urssaf, impôts, CAF, CPAM...) ont relevé 24 infractions à la santé, l'environnement et la réglementation. Concernant la sécurité routière, sept accidents dont un meurtrier, ont été constatés, principalement sur la CD466, mais le nombre va en diminuant. «  Nous constatons une belle activité en matière de lutte contre la délinquance routière, précisait l'adjudant-chef Fontaine, avec 291 infractions au code de la route. Mais les infractions aux grandes vitesses et celles liées aux conduites addictives ( alcool et stupéfiants) sont en hausse en 20126. Nous restons très fermes sur ces infractions, de même que celles liées à l'utilisation du téléphone mobile et aux dépassements...». Le capitaine Mottet a relevé le bon travail de la brigade, et a présenté les nouveaux jeunes arrivés à Masevaux, très bien formés et animés d'un engagement sincère. Il a annoncé la mise en place d'un gendarme référent par commune, qui sera plus sensibilisé sur la problématique locale, et a remis une lettre de félicitation du commandant de groupement départemental au gendarme Romain Mazet, pour son implication active dans le démantèlement d'un réseau de trafic de stupéfiants. Le sous-préfet a remercié les gendarmes pour leur coopération active de proximité, leur aide précieuse lors des manifestations et cérémonies, et leur adaptation aux situations. Ce moment fort de la vie de l'unité, qui est également un moment de rencontre et de convivialité, s'est poursuivi autour d'un verre qui a donné l'occasion d'échanges nourris et instructifs entre les participants.

JMR 11/02/17

P1060166