Dans le temps, au coin du feu, on occupait les soirées à chanter ensemble des vieilles chansons que les générations se transmettaient ainsi. C'est cette ambiance que le président de la Société d'histoire de la vallée de Masevaux Jean-Marie Ehret, souhaitait raviver vendredi dernier dans la grande salle de la Maison du Patrimoine, joliment décorée d'objet du passé relatifs à la chanson et la musique. La trentaine de personnes présentes se sont attablées autour de cafés, tisanes, vin blanc, et petits gâteaux pour l'écouter attentivement. La conférence a débuté par un rappel historique de la chanson populaire, qu'on entendait beaucoup plus souvent qu'aujourd'hui, au travail, aux champs, au bistrot, ou aux fêtes de famille. Cette tradition s'est malheureusement perdue petit à petit, victime des changements des modes de vie, de la radio puis de la télévision. Beaucoup de ces chansons alsaciennes sont encore connues grâce à différentes recherches et colletages depuis la fin du XVIIIème siècle, et jusqu'à ces dernières années. Elles ont survécu grâce à des chanteurs ou des groupes comme Roger Siffer et Géranium, et plus récemment par le nouveau groupe sundgauvien Babusc ( Baïtza Buava Social Club). Au niveau local, Jean-Marie Ehret et Joseph Scheubel ont publié en 1997 "Le chant alsacien traditionnel dans la vallée de Masevaux", à partir d'un collectage de près de 400 chansons réalisé dans les années 1980 et 1990. La soirée était émaillée de nombreuses chansons interprétées par l'animateur, et reprises par le public.

JMR 22/03/17

IMG_5357 (2)