Le conseil communautaire de la vallée de la Doller et du Soultzbach s'est penché sur les modalités d'application du PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durables).

 

L'ordre du jour de la réunion du conseil de communauté de mercredi dernier, portant uniquement sur le PLUi (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal), a donné lieu à des discussions animées et fournies entre les délégués communautaires. En introduction, le président Laurent Lerch a présenté le PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durables) qui définit les orientations générales et fixe les objectifs de modération de la consommation d'espace. Ces orientations s'appliquent aux politiques d'aménagement, d'équipement, d'urbanisme, de paysage, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers, et de préservation ou de remise en bon état des continuités écologiques. Elles concernent également l'habitat, les transports et les déplacements, les réseaux d'énergie, le développement des communications numériques, l'équipement commercial, le développement économique et les loisirs. Avant d'inviter les délégués à débattre de ces orientations, le président a souhaité que soit définie une armature territoriale, une organisation qui préciserait l'application du PLUi au sein de la com com. Après maints échanges animés entre les délégués, la tendance générale s'est précisée vers le maintien de Masevaux-Niederbruck comme pôle d'ancrage (bourg centre) concentrant plutôt les équipements et les services, et le secteur des deux Burnhaupt comme pôle émergeant où prédomine l'aspect économique. La complémentarité doit être favorisée plutôt que la concurrence et ce en utilisant toutes les spécificités du territoire, en s'appliquant à garder un équilibre entre les différents pôles et en préservant la vie dans la haute vallée. Le président Laurent Lerch a mis l’accent sur cette volonté : « notre communauté de communes a la chance d’avoir de multiples atouts, à nous de jouer cette carte de la complémentarité, pour le développement de tout notre territoire et surtout dans l’intérêt de l’ensemble de nos habitants ». Les délégués ont ensuite étudié les 13 points d'orientations générales du PPAD, en faisant un tour de table. Par la suite, le débat doit se déplacer dans les communes, où chaque conseil municipal devra discuter de ces orientations. Les communes devront faire un retour dans les trois mois à la com com, qui a déjà prévu deux réunions publiques d'information.

JMR 25/03/17

 

IMG_0072

 

La communauté de communes de la vallée de la Doller et du vallon du Soultzbach compte 15 communes et 16831 habitants