Le public de la Grange Burcklé était composé pour moitié, vendredi soir, du fan-club du Flo Bauer Blues Project, soit une soixantaine de personnes qui s'étaient déplacées jusqu'à Masevaux-Niederbruck. Pas étonnant, quand on a entendu les premiers morceaux chantés par jeune bluesman, déjà plongé dans sa musique, inspiré par les artistes de Soul et de Rythm n' Blues, dont il a su emprunté le timbre de voix. Sa prestation a alterné des titres de sa composition, tel «  I remenber » à propos de l'esclavage, avec des blues traditionnels afro-américains comme «  The Thrill is gone » de BB King. Des reprises arrangées à la sauce Bauer de grands noms comme Ray Charles «  Unchain my heart » de Ray Charles, « Angie » des Rolling Stones, « Cocaïne » de JJ Cale ( Cocaïne), alternaient avec un instrumental « La ballade des mineurs », (jeu de mot avec le D mineur de l'écriture du morceau), et d'autres compositions du groupe comme « Virtual génération », « May be you know it », ou «  The Blues » qui raconte sa rencontre avec cette musique, et qui a été l'occasion d'un solo de batterie de près de quatre minutes, et un autre de basse presque aussi long. Flo Bauer, lui aussi, n'était pas avare de solos de guitare, dans lesquels il a exprimé tout son talent. La deuxième partie débutée avec une composition très lente en français «  un soir de blues » ( ...J'vais rentrer tard ce soir, J'en ai pas encore fini avec ces vieux lascars...), qui traduisait la belle complicité qui le lie aux deux routards qui l'accompagnent, s'est terminée par une reprise de Screamin' Jay Hawkins «  I put a spell on you ». Ce fut l'occasion d'un autre solo de guitare interminable et majestueux, qui a menu Flo jusqu'en haut des gradins. Une ovation a valu au public deux rappels en mode acoustique avec guitare sèche, ukulélé et cajon: une composition «  You are the one », et une reprise toute en douceur de Bill Withers «  Ain't no sunshine ». L'album de la formation, sorti en février dernier, sur lequel figurent pas moins d'une douzaine d'invités dont Fred Chapellier, Michel-Yves Kochmann ou encore Charlie Fabert, était proposé à la fin du spectacle, et est accessible sur le site www.flobauerbluesproject.fr.

JMR 16/05/17

P1060711