La commune de Masevaux-Niederbruck s'est engagée en 2015, dans une démarche suivant le programme des Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte, en modernisant l'éclairage public par des LED (diode électroluminescente)

Ce programme TEPCV mené en partenariat avec le Pôle Energie Territorial et Rural du Pays Thur-Doller, a été initié en 2014 par le ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, sous l'impulsion de Ségolène Royal alors chargée des relations internationales sur le climat. Dans le cadre d'une démarche de transition écologique, ces territoires sont dotés d'une aide du ministère, pour engager des actions concrètes et innovantes en faveur des économies d'énergies. L'action proposée par la ville de Masevaux-Niederbruck était d'améliorer la qualité de l'éclairage public tout en réduisant de moitié les coûts liés à la consommation d'énergie. Le projet concernait la portion de la RD 466 traversant l'agglomération ( Rue de Mulhouse, De Gaulle, Flagellants, et l'avenue Gérard, soit 1830 mètres...), qui compte 59 mâts d'éclairage public. La réflexion était de conserver les lanternes à six faces existantes ( luminaires de style Broglie), pour garder le cachet des lampes en alliage cuivre-laiton, en y intégrant une nouvelle source lumineuse. Un marché a été publié pour développer un produit pouvant s'intégrer dans les luminaires existants, tout en répondant aux prescriptions techniques définies en termes de qualité d'éclairement, de consommation et de pérennité. Une étude photométrique a été demandée aux fournisseurs, afin de valider le produit pour convertir en LED et améliorer la qualité de l'éclairage. « Nous avons retenu un kit Led de 70 W proposé par la société VHM Heinrich de Molsheim qui remplacera les ampoules actuelles de type ovoïde au sodium haute pression à 150W, précise Régis Behra, responsable adjoint des services techniques. Le flux lumineux est ainsi concentré sur la chaussée et sur les trottoirs, en optimisant l'éclairage, et en évitant la pollution lumineuse sur les façades des maisons situées à l'arrière des mâts. ». Le niveau d’éclairement sur la chaussée sera à présent conforme aux prescriptions normatives par rapport au type de voirie et la sécurité sera renforcée quant au trafic potentiel de véhicules qui empruntent cette route. Cette modernisation de l'éclairage diminuera également considérablement les interventions de maintenance quasi journalières des électriciens municipaux. De plus, ce produit garanti 5 ans et prévu pour fonctionner 100 000 heures au moins, est doté d'un système de gestion et de gradation spécifique, qui permet d'affiner mât par mât , l'intensité d'éclairage restitué par ces LED.

JMR 02/06/17

P1060919

Olivier Lindecker, chef électricien et Régis Behra, responsable adjoint des ST, montrent les deux systèmes d'éclairage: l'ancienne ampoule et le système LED adapté aux lanternes en place.

IMG_20150409_212644

De nuit la différence de qualité de l'éclairage est nette, entre les LED blanc et les ampoules jaunes