En préambule à la séance du conseil municipal de Burnhaupt-le-Haut, le 22 mai dernier, Madame le maire Véronique Sengler a souhaité la bienvenue à Valérie Richard et Jean-Michel Krust, interlocuteurs privilégiés de la commune au sein d’ENEDIS (anciennement ERDF), société gestionnaire du réseau d’électricité en France. Leur présence a été sollicitée pour que des informations précises puissent être délivrées à l’assemblée au sujet du déploiement à venir dans la commune, des compteurs LINKY, ceux-ci suscitant des interrogations de la part de quelques administrés. Les intervenants ont rappelé que l'installation de ces compteurs a été décidée par l’Etat en application d’une directive européenne de 2009, et que toute délibération d'un conseil municipal s’opposant à leur mise en place serait illégale. Juridiquement, la responsabilité de la commune ne peut pas être engagée. En Alsace, 62 300 compteurs ont déjà été déployés en 2016, et à Burnhaupt-le-Haut la pose doit intervenir à partir de septembre 2017 pour une durée de 6 mois. En réponse aux questions de certains conseillers relayant les inquiétudes liées à l’émission d’ondes, les représentants d’ENEDIS ont précisé que le compteur LINKY  utilise le Courant Porteur en Ligne, mais n’utilise pas les ondes radio, que les tarifs heures creuses / heures pleines seront conservés , ainsi que le coût de l’abonnement. Concernant les données recueillies par ces compteurs LINKY, elles sont cryptées et ne sont donc pas liées directement à une adresse. Par conséquent aucune information d’ordre privée ne peut être transmise sans autorisation, à des fins de démarchage commercial par exemple. ENEDIS rappelle qu'il n'est pas possible légalement de refuser l’installation d’un compteur LINKY, et que des actions communales n’ont pas à « entraver la politique énergétique de l’Etat, qui de plus, résulte d’une obligation européenne ».

Concernant l'ordre du jour du conseil proprement dit, il est notamment rappelé à l’assemblée que des travaux d’enrochement et de curage doivent être réalisés à l’Etang Saint Paul, suite aux dégâts causés par les intempéries exceptionnelles de juin 2016. Une consultation a été lancée et l’offre retenue est celle de l’entreprise de terrassement HARTMANN pour un montant de 15 345 € HT. Un projet de règlements d’occupation des salles communales avait été présenté à l’Assemblée générale de l’OSCB du 14 mars dernier, dont l’objectif est d’assurer une meilleure gestion dans leur mise à disposition. Enfin, les agents du service technique communal ont été félicités au nom de nombreux administrés pour les travaux réalisés afin d’embellir le village.

JMR 06/06/17

IMG_5313 OK

 

 Michel, Cédric, Xavier, Alain et Christian, les agents du service technique devant le rond-point à l’entrée du village qu’ils ont récemment mis en valeur.