Le collectif «  Doller en transition » souhaite oeuvrer depuis trois ans, pour le mieux-vivre et l'échange au sein de la vallée. Sa vingtaine de membres a déjà mis en place un jardin partagés à Lauw, un autre à Guewenheim ainsi qu'un poulailler, et a relancé un rucher du 19ème siècle. «  Nous souhaitons créer des passerelles entre les initiatives qui existent déjà, précise Alexandra Seiller la co-fondatrice. Pour cela, nous mettons en place des circuits courts par les achats groupés, ainsi que la promotion de la mobilité douce avec le « Transi-stop » ( co-voiturage dans la vallée), en collaboration avec les mairies. ». Samedi dernier à l' « Equisource » de Lauw, était organisé le premier stage de perma-culture, qui est l'art de concevoir un lieu de vie en harmonie avec la nature et la bio-diversité. Une douzaine de stagiaires ont suivi les explications de Fabrice Meyer, maraîcher en bio-dynamie et créateur d'une AMAP, qui a détaillé l'étique d'un mode de vie pour apprendre à consommer moins et mieux, et les méthodes pour organiser son jardin auto-suffisant en respectant les éco-systèmes et le vivant. « Le concept de perma-culture n'invente rie, complète Alexandra, nous ne faisons que remettre au goût du jour des méthodes ancestrales de culture, de partage et de liens humains... ».

JMR 20/06/17

P1070039