Dernier quartier de la commune de Bourbach-le Bas qui n’était pas encore relié au réseau public d’assainissement, la cour des seigneurs ou « Herrahof » a été mise aux normes après un long processus.

Dimanche matin, le maire de Bourbach-le-Bas Delphine Thuet, accueillait dans la cour des Seigneurs, les différents intervenants sur ce chantier qui est en cours d'achèvement, dont le conseiller régional Jean-Paul Omeyer, les représentants de la communauté de communes Thann-Cernay, des institutions et entreprises participantes, et les riverains. «  Cette inauguration est l’aboutissement d’un long processus qui au départ, devait consister en une réfection du réseau de distribution d’eau potable, du raccordement des eaux usées au réseau d’assainissement collectif et de la réfection du réseau de collecte des eaux pluviales. Il s’est finalement avéré être un chantier beaucoup plus complexe et de grande envergure, a expliqué Delphine Thuet, avant de rappeler l'historique du lieu. Il nous a semblé opportun de profiter de ces travaux pour clarifier et régulariser les usages et harmoniser les tracés de la voirie dans l’intérêt général... avant d'aborder l’aspect technique concernant l’enfouissement des réseaux. ». Elle a ensuite détaillé les différentes étapes du chantier, démarré au mois de novembre dernier, et qui devait être terminé au 1er avril, mais qui a pris un peu de retard dû aux intempéries de l’hiver. « Au jour d’aujourd’hui il n’est pas totalement terminer et c’est la société Orange qui tarde à intervenir à cause, soit disant, d’un logo manquant sur un couvercle ! a-t-elle précisé. ». Elle a remercié les nombreux acteurs de ce projet qui a débuté par d'innombrables réunions et échanges depuis deux ans, et en particulier les habitants de la cour des Seigneurs pour leur compréhension et leur collaboration. Le maire a terminé par quelques chiffres : le coût total du chantier est de 300 640 € HT subventionnés par la région Grand Est et le Conseil Départemental. La part de la com com pour le réseau d’eau potable, d’assainissement, des eaux usées et l’éclairage public et une partie des travaux de voirie s’élève à 223 447 € HT. La part communale s’élève à 77 192 € HT et comprend les travaux de voirie, d’enfouissement des réseaux secs et des eaux pluviales. Jean-Paul Omeyer a conclu en rappelant la participation de la région au programme de raccordement aux réseaux par des prêts aux collectivités locales, et le prochain objectif concernant la téléphonie mobile et les zones blanches. La fin de la rencontre a été marquée par le coupé de ruban et le vin d'honneur inaugural.

JMR 06/07/17

P1070149