Native de Lauw, Madeleine est née le 17 juillet 1917 au foyer de Louis-Eugène Petitjean et Rosalie née Dantung. De son mariage le 11 août 1939 avec Fernand Bihry de Lauw, sont nés trois enfants, Edgar en 39, Fernande en 45, et Michelle en 53. Quatre petits-enfants sont arrivés par la suite, puis cinq arrières-petits-enfants. Fernand qui était fatigué de son travail aux MDPA, a rejoint le groupe textile Schaeffer, qui l'a envoyé au Maroc en 1947. Parti pour six mois, il y est resté 27 ans, avec toute les siens. A son décès en 74, la famille est revenue vivre à Lauw dans la maison familiale, où Madeleine vit toujours avec sa fille Fernande et son gendre Christian Agustin. De nature plutôt discrète et réservée, Madeleine qui n'a jamais travaillé, n'a pas eu beaucoup d'activités en dehors de son foyer. Elle poursuit sa vie paisible sur son canapé, devant la télévision, entourée des soins d'une aide à domicile. Une petite fête a été organisée en son honneur dans le jardin, où se sont retrouvés la parenté, les amis, les voisins, et le maire et ses adjoints. «  C'est un honneur pour le village de compter une enfant du pays centenaire, a déclaré Emile Ehret qui lui a remis une corbeille garnie de la part de la municipalité. Je rends hommage aux familles qui peuvent garder leurs anciens chez eux... ». Il a tenu à rappeler quelques anecdotes survenues au plan local dans l'année 1917 : les trois réunions du conseil municipal qui a statué sur les problèmes liés à la propriété foncière, à la taxe sur les chiens, et à l'adhésion à la caisse agricole. Au plan national il a mentionné l'entrée en guerre des USA, la 1ère fondation Marie Curie contre le cancer, et les premiers dessins animés. L'Alsace présente toutes ses félicitations à Madeleine Bihry.

JMR 19/07/17

P1070217