Entamé depuis une quinzaine d'années, l'extension du réseau commun pour la distribution d'eau potable entre Masevaux-Niederbruck et Lauw, s'est concrétisé par la signature d'une convention avec Sickert.

 

« C'est un événement particulier qui nous réunit aujourd'hui, pour cette signature de convention de distribution d'eau à la commune de Sickert, déclarait Laurent Lerch, maire de Masevaux-Niederbruck, en accueillant mercredi matin à la mairie, les élus des deux communes ainsi la première adjointe de Lauw. Je me réjouis de l'aboutissement d'un long travail commun commencé après la sécheresse de 2003, qui a révélé la fragilité de l'approvisionnement en eau potable de la haute vallée. J'espère que c'est également le préambule d'un projet plus vaste qui donnerait à la com com la compétence de l'eau potable pour toute la vallée... ». Il a adressé ses remerciements pour leur travail d'études et de recherches et leur soutien, à tous les élus, les services communaux administratifs, financiers et techniques, ainsi que l'Agence de Bassin, l'Agence Régionale de Santé, le Conseil Départemental et l'entreprise SADE de Pfastatt pour la réussite de cette opération. « Il faut que cette convention figure le début d'autres projets dans la vallée, a-t-il conclu. La ressource est là, à nous de trouver les solutions !... ». Roger Gaugler maire de Sickert, a remercié à son tour le bourg-centre et tous les acteurs de cette réalisation emblématique, « ...qui garantit l'approvisionnement en quantité et en qualité de l'eau potable, qui doit rester un bien commun. On ne se rend pas compte que le robinet qui coule est le résultat d'un travail complexe et d'une organisation énorme, et que le gaspillage est préjudiciable à l'économie et à l'environnement... ». D'autres élus ont salué la réussite de cette collaboration intercommunale, en rappelant les différentes étapes de cette réalisation qui devrait éviter les problèmes d'approvisionnement et les interdictions d'arrosages et autres, ainsi que les prises sur les sources et les pompages qui polluent le réseau. La première tranche du projet sera terminée prochainement avec la mise en place du surpresseur qui régulera les différences de niveaux, et se monte à 580 000 € TTC subventionnés à 65 % ( plus 200 000 € d'investissement pour la commune de Sickert qui s'engage à améliorer son réseau). La deuxième tranche estimée à 500 000 € concernera des recherches de ressources nouvelles notamment à Houppach et Niederbruck.

JMR 28/07/17

P1070283