Malgré un contexte difficile d’un point de vue budgétaire, la commune de Lauw a maintenu ses investissements prioritaires et assuré un fonctionnement permettant au cadre local de conserver sa convivialité. En effet, la perte en recettes de 56 962 € depuis trois ans, les reversements à l'Etat de plus en plus contraignants (25 000 € pour cette année), et les charges nouvelles récurrentes comme l’instruction de l’urbanisme pour 3 070 € en 2016, ont conduit la commune à aligner les taxes locales historiquement faibles, sur les moyennes intercommunales. Une solidarité qui dépasse le cadre communal et met toutes les collectivités à contribution pour devenir nationale. Les principaux chantiers prévus durant l’été ont tout de même pu être menés à bien, comme l'aménagement du parking du cimetière et la création d’un jardin du souvenir pour 108 000 €, la réfection du toit de la mairie pour 14 000 €- en gardant les tuiles «queue de castor » pour laisser au bâtiment construit en 1910 tout son cachet-, la reprise de l'îlot central de la place de la scierie pour 5 500 € avec rénovation de la turbine de l'ancienne scierie, et l'aménagement de l'accès handicapé à l'église Saint-Eloi. Une rentrée également marquée par des évolutions remarquables et certainement essentielles dans le temps pour le village, comme l'engagement du chantier de rénovation de la salle Saint-Eloi avec l'adjonction d'un accueil collectif pour mineurs, chantier porté par la communauté de communes, la réhabilitation de l'entreprise Lauwplast qui garantit de nouvelles perspectives pour cet établissement et les emplois concernés, et l'ouverture de la Maison de Santé qui offrira un service médical multifonctionnel de proximité. «  Le fonctionnement est resté axé sur le maintien d'un environnement agréable et fonctionnel (fleurs, bancs...) concluait le maire Emile Ehret. Une rentrée au final prometteuse pour l'avenir lauwois... ».

JMR  24/09/17

P1070578

p1070579