Le concert de Monsieur et ses Dames, le dernier de la saison, a rempli la Grange Burcklé samedi soir. Après quelques chamailles entre la star Astrid et la diva Gisèle, à cause du retard de la seconde, un beau catalogue de chansons françaises a fait le bonheur des spectateurs. Les chanteuses s'étant vite réconciliées pour la musique, le récital a commencé par une composition jazzy de Christian «  Je vais monter sur scène ». Puis le groupe a égrené une vingtaine de titres du répertoire français un peu rétro, qui a réveillé une nostalgie émue dans les gradins. En solo, duo ou trio, accompagnés au piano, à la contre-basse et la batterie, ils ont repris en les mettant en scène « Déshabillez-moi » de Gréco, « Les feuilles mortes » de Montand, « Le tango corse » de Fernandel, « Que reste-t-il » de Trenet, et quelques titres anglais traduits en français « Flying to the moon » de Sinatra, ou « Sunshine of my life » de Stevie Wonder. Pour terminer la première partie par une autre composition sur Paris. Armand a profité de la pause pour remettre à Tony Steib, représentant Terre des Hommes Alsace, comme tous les ans, un chèque de 800 € au profit de l'association humanitaire qui œuvre en Haïti et à Madagascar, mais aussi en Afrique. La deuxième partie, empreinte comme la première, d'une complicité au service du patrimoine musical de variété française, a présenté «Rimes » de Nougaro, «  Les jardins d'hiver » et « Syracuse » de Salvador, « La valse des lilas » et « Le moulin de mon coeur » de Legrand, et d'autres de Yves Montand, Alice Dona, Hardy et Dutronc, Barbara, Distel, pour finir sur une « Javanaise » de Gainsbourg reprise par le public. Une belle prestation très applaudie pour terminer cette saison de concerts en douceur. A noter que la pièce de la Ruchêne «  Tout le plaisir », sera reprise du 5 au 15 octobre.

JMR 03/10/17

P1070796

Le tango corse, hymne à la paresse