Après quatre ans de travaux assidus et réguliers au sein de la Commission Locale de l'Eau, le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux de la Doller devrait être finalisé au printemps prochain.

La dernière séance plénière de la Commission Locale de l'Eau du bassin de la Doller qui a réunit mardi dernier, ses membres au Service des Eaux de la ville de Mulhouse, marquait l'aboutissement du processus d'élaboration d'un SAGE . « Entamée en 2013, cette démarche définit des mesures phares pour préserver la ressource en eau, précisait le président Laurent Lerch dans son mot d'accueil. Je tiens à saluer l’excellent état d’esprit dans lequel notre travail est réalisé. La qualité des échanges nous a permis d’évoluer progressivement vers une gestion plus équilibrée et positive de notre ressource en eau.». A l'aide d'une projection power-point, l'animateur au Services Rivières et Barrages du département Sylvain Cuenot, a présenté le document finalisé aux personnes présentes, parmi lesquelles le sous-préfet de Thann-Guebwiller Daniel Mérignargues et la conseillère départementale Fabienne Orlandi.

Le projet de Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la Doller se veut être un outil de planification du territoire au service des collectivités et des acteurs en matière d’aménagement du territoire par rapport à la thématique « eau ». Il retient plusieurs enjeux pour le bassin versant : veiller à la restauration écologique des cours d’eau, préserver les fonctionnalités des zones humides et de la biodiversité des milieux aquatiques, ainsi que les zones inondables et la protection des populations contre les inondations et coulées de boues, mettre en œuvre un plan de lutte contre les plantes invasives le long des cours d'eau, préserver et concilier les usages existants avec le maintien de l’ordre de grandeur des prélèvements, assurer une gestion plus dynamique des barrages pour la préservation du débit naturel nécessaire aux milieux aquatiques, préserver la qualité de l’eau de la rivière et de l’eau potable distribuée, préserver les ressources en eau du bassin versant par la mise en œuvre de dispositifs d’assainissement plus performants, et la gestion des eaux de ruissellement des voiries à proximité des captages en eau potable.

Après la consultation des assemblées et l'avis du préfet sur l'évaluation environnementale qui ont eu lieu au cours de l'année, le projet a été validé à l'unanimité par l'assemblée en fin de réunion. Suivra une enquête publique organisée par le commissaire enquêteur au cours du premier trimestre 2018, qui permettra encore à tout un chacun de donner son avis ou ses observations. Enfin l'approbation par le préfet dès le printemps prochain, sera suivie de la mise en œuvre du SAGE.

JMR 29/12/17

d3

Dans la haute vallée...

P1080512

Comme au Pont-d'Aspach, la Doller est une des rivières d'Alsace les moins polluées