Après 22 années passées à servir et régaler une clientèle fidèle, Sophie et Christian Ernst ont décidé de passer le Relais de la Poste à la nouvelle propriétaire Fabienne Bruchlen.

 En avril 96, Sophie et Christian Ernst revenant de Bretagne, prenaient la gérance de l'hôtel-restaurant «  Le Relais de la Poste », situé au feu rouge de Masevaux, établissement qu'ils ont racheté en 2001, à Raymond Weyer. Aujourd'hui, à 65 ans, Christian aspire à une retraite bien méritée, et Sophie à 46 ans, souhaite lever le pied en reprenant un petit commerce. Après bien des recherches, ils ont trouvé une repreneuse en la personne de Fabienne Bruchlen, mère de trois enfants qui a travaillé dans le commerce alimentaire pendant 30 ans. Début 2016, cette cuisinière dynamique et conviviale a lancé une entreprise de restauration rapide à Lutterbach. «  J'adore faire la cuisine, aussi bien familiale que commerciale, dans ma structure C.A.L.M. ( Comme à la maison), raconte-t-elle. Mais mon rêve était de reprendre un restaurant, pour gérer une équipe et garder le contact avec la clientèle... ». Ces deux événements ont été fêtés jeudi soir dans la salle du restaurant comble, où étaient reçus les clients fidèles des deux équipes, pour un pot de départ et d'arrivée commun. Au milieu des embrassades et des échanges de vœux, le trio a eu bien du mal à trouver un moment pour saluer officiellement l'assistance. Sophie a remercié pour leur fidélité ses clients qu'elle n'oubliera pas, en précisant qu'elle accompagnera sa remplaçante, durant quelques mois, et Christian, visiblement ému, a souligné qu'il quitte à regret cette maison où il a vécu 22 ans de bonheur partagé. Fabienne, quand à elle, a remercié ses prédécesseurs de contribuer à réaliser son rêve, et a promis de faire le maximum pour suivre leurs traces et satisfaire sa nouvelle clientèle. Elle a précisé qu'elle garde toute l'équipe, le nom de l'établissement et la carte, mais renonce à l'activité hôtellerie. Le maire Laurent Lerch a remercié au nom de la ville, le couple partant pour son dynamisme et son action sociale dans ce restaurant qui est devenu une véritable institution masopolitaine. Il a également félicité Fabienne Bruchlen pour son courage à reprendre un tel flambeau, et lui a souhaité bon vent dans sa nouvelle activité.

JMR 07/01/18

P1080536

Sophie et Christian Ernst, très émus, entre le maire Laurent Lerch et Fabienne Bruchlen