En ces temps de sécheresse, le Service Ressources en eau et barrages de la Direction de l’Environnement au Conseil départemental du Haut-Rhin, organise des visites d'information sur les sites sensibles.

Sur l'invitation de son président Laurent Lerch maire de Masevaux-Niederbruck, une vingtaine de membres de la CLE de la Doller, se sont
retrouvés sur le parking à la sortie de Sewen, pour plusieurs visites de terrain en attendant l’approbation du SAGE de la Doller (schéma
d’aménagement et de gestion des eaux). Dans un premier temps, le représentant du Conservatoire des Sites Alsaciens, Jean-Claude Jacob,
a guidé le groupe au bord du lac de Sewen pour présenter l'histoire géologique et l'intérêt patrimonial de ce site remarquable. Modelé par
la glaciation il y a 12 000 ans, le milieu présente une grande diversité végétale et animale dont des espèces protégées, qui en font un site
majeur en Alsace. Le président Laurent Lerch et son ingénieur animateur au département Sylvain Cuenot, ont fait remarquer que ces
explications confortent l'importance de la mise en place du SAGE (reportée à mi-2019) pour la préservation de la vallée et de ses
ressources en eau. Une visite dans les tourbières naturelles entourant le lac a permis de découvrir l'action de régulation que les barrages
construits par les castors, effectuent sur le niveau des eaux. Lors d'un exposé très intéressant les visiteurs ont pu apercevoir leurs huttes,
et leurs canaux, et constater la biodiversité végétale et animale de ce fond de vallée.
Pour continuer la visite en longeant le lac d'Alfeld, le groupe a pu constater que le niveau de l'eau atteint actuellement tout juste le quart
de sa capacité. La visite s'est poursuivie au Grand Langenberg, où, dans les zones humides sur le site d'un ancien projet de piste de ski
(abandonné), prolifèrent des espèces remarquables dont le droséra, plante carnivore protégée. Le groupe a poussé jusqu'à la source de la
Doller pour constater qu'elle donne un petit filet d'eau proche du goutte-à-goutte. Les discussions se sont évidemment orientées sur la
ferme-auberge de la Fennematt toute proche, qui fait débat en ce moment auprès de certains membres de la CLE du SAGE : un courrier
est en préparation pour alerter les pouvoirs publics et poser les questions de l'impact de ce projet sur l'environnement et la ressource en eau.

JMR 28/10/18

P1100457

 

P1100460

 

P1100472