Pour marquer la fin de plusieurs années de travaux de rénovation, de sécurisation et d'agrandissement, l'entreprise Lauwplast a convié élus et partenaires pour une visite inaugurale.

 

Spécialisée dans la fabrication de goulottes de câblage, de filerie et d’installation, l'entreprise Lauwplast est une unité de production du groupe SES-Sterling. L'entreprise familiale basée à Saint-Louis depuis 1920, a racheté les bâtiments à la sortie de Lauw en 1991. Le groupe industriel est expert dans la protection et l’isolement de câbles, les presse-étoupes, le repérage, les conduits et fixations de câbles, ainsi que l’outillage de câblage. Vendredi dernier, le président du directoire Patrick Egéa a accueilli une vingtaine de personnes sur le site pour une visite commentée. Après avoir présenté l'entreprise, il a guidé le groupe dans les différentes zones de stockage du matériau plastique en granulés, le moulage et la fabrication des goulottes ( 8000 km par an), la préparation des commandes spécifiques des clients, l'emballage et le stockage des produits finis. Il a expliqué que Lauwplast, soucieuse de l'environnement, travaille en circuit fermé en recyclant l'eau pour ne pas polluer la Doller toute proche, et que les chutes et rejets de produits à défauts sont tous retraités. Après une balade instructive dans les 5000 m2 d'ateliers, Patrick Egéa a convié les officiels à couper le ruban inaugural labellisé « Lauwplast », fabriqué spécialement . Puis il a salué les salariés et quelques cadres venus de Saint-Louis, et a remercié les élus, politiques et partenaires qui ont contribué à l'aboutissement des dossiers de transformation du site, qui a pris près de cinq ans. Le maire Emile Ehret a repris l'historique du site depuis sa création en 1857, et a salué les circonstances heureuses qui ont favorisé l'implantation de l'entreprise à Lauw. Laurent Lerch, président de la com com a renouvelé sa reconnaissance et son soutien aux entreprises qui gardent la mentalité des grandes familles industrielles ayant fait la renommée des vallées vosgiennes. Enfin, le sous-préfet Daniel Mérignargues a mesuré le chemin parcouru depuis sa première visite sur place, en rappelant qu'on arrive toujours à quelque chose en s'y mettant ensemble, même si l'aventure paraît compliquée au départ.

JMR 11/11/18

P1100534