La première journée consacrée à la commémoration du 74ème anniversaire de la libération de la ville, a été marquée par trois événements majeur : la marche des libérateurs, l'inauguration de la rue des Gants et le lancement des festivités de Noël.

 La traditionnelle marche des libérateurs organisée par le club vosgien, depuis la chapelle Saint-Nicolas de Rougemont-le-Château jusqu'à Masevaux en passant par la chapelle Sainte Catherine, a conduit le groupe de marcheurs sur les traces des jeunes engagés parisiens qui ont libéré la vallée en novembre 1944. Après une collation réconfortante à la maison de Noël, ils ont rejoint la population sur le carrefour de la rue Nouvelle et de la rue des Gants, où les attendait le maire Laurent Lerch entouré de ses conseillers. Il a invité les représentants du Lycée Janson de Sailly et quelques habitants du quartier à couper avec lui le ruban tricolore, qui inaugure la réhabilitation de ce quartier ancien. Les travaux ont été effectués en avril dernier dans l'esprit de garder à ce lieu son cadre original qui fait partie du patrimoine local. Il a remercié les services techniques et les entreprises pour cette magnifique réalisation, ainsi que la population venue en nombre, pour leur présence tous les ans, présence qui constitue un signe de reconnaissance pour les événements survenus il y a 74 ans dans la vallée. «  Cette commémoration nous incite à garder la mémoire de ces troupes courageuses qui sont passées par ce quartier, dont dix jeunes qui sont tombés ici, a-t-il rappelé.». Il a invité les quatre lycéens parisiens et leurs professeurs à appuyer ensemble à 18h sonnantes, sur le bouton rouge qui a allumé les illuminations dans les rues de la ville. Un feu d'artifice a éclairé le ciel et les sonneurs des Trompes du Ballon d'Alsace ont salué l'événement par quelques morceaux de leur répertoire. Une distribution de chocolat et vin chaud offerts par la mairie, a réchauffé le public.

P1100592

P1100595

 

Après la Marche des Libérateurs de vendredi, le programme de la commémoration de la libération de Masevaux prévoyait une veillée silencieuse au carré militaire du cimetière, samedi soir. Puis dimanche matin, dès 6h30, la clique des sapeurs pompiers est passée dans les rues pour sonner le réveil. L'office religieux célébré à 10h15 par le curé Frédéric Flota en l'église Saint-Martin a été suivi d'un défilé qui a conduit les officiels, les sociétés et la population vers le cimetière. Après les sonneries d'usage et la Marseillaise jouée par la musique municipale, le maire Laurent Lerch a invité les anciens libérateurs âgés de 90 ans et plus, à rallumer la flamme du soldat inconnu. Le Chant des Partisans a été interprété en choeur, puis cinq gerbes ont été déposées, pour le Souvenir Français, la ville, les 1er et 2ème bataillons de choc, et le lycée Janson de Sailly. Une minute de silence a été observée, suivie par la sonnerie aux morts. La 3ème compagnie du 35ème RI de Belfort a entonné la Marseillaise, puis les pompiers ont précédé le défilé, porte-drapeaux des anciens combattants, militaires, reconstitueurs des commandos de France, musique municipale, et public vers la place des Alliées, pour former comme en 1944, le carré de commémoration, avec musiques, chants patriotiques, et revue. La matinée s'est terminée à la mairie par un vin d'honneur.

P1100621

P1100624

P1100628

JMR 27/11/18