La classe de 3è prépa-pro du lycée professionnel Joseph Vogt de Masevaux-Niederbruck s’est rendue dernièrement à la station d’épuration pour une visite pratique de son fonctionnement.

 Les cours de SVT (Sciences et Vie de la Terre) dispensés aux élèves de 3ème prépa-pro les sensibilisent à la problématique de l’eau, à sa pollution en France et dans la vallée, au coût de sa dépollution, et aux effets sur la faune et la flore. Leur professeur insiste sur le fait que l’eau est de plus en plus polluée et par conséquent difficile à traiter, qu'il est essentiel que les jeunes aient à l’esprit que chacun a un rôle à jouer au quotidien pour la préserver : beaucoup de gens oublient que c’est une ressource rare et précieuse. Une visite leur a permis de connaître le fonctionnement d’une station d’épuration et faire partager leurs découvertes aux autres élèves du lycée à travers une exposition-photo, mais aussi prendre conscience du rôle que chacun peut jouer pour limiter la pollution de l’eau. Munis de leurs appareils photos et questionnaires, les élèves ont été chaleureusement accueillis par Alain Koenig et Fabrice Maillard, responsables du bon fonctionnement de la station, qui leur ont fait l’honneur d’une visite guidée et ont très aimablement répondu à toutes leurs questions. Grâce à ces guides hors-pairs, très investis et engagés dans leur mission, la station d’épuration n’a plus (ou presque) de secrets pour eux : « C’est génial, on a appris plein de choses!» a déclaré Sydney. « Je ne pensais pas que deux personnes seulement pouvaient traiter autant d’eau ! », s’est étonné Thomas. « Leur travail est très important, car si on ne dépolluait pas l’eau, ce serait une catastrophe pour la faune et la flore », a très justement indiqué Joris, qui a ajouté : « l’eau est traitée de façon écologique, grâce à de l’oxygène qui stimule des bactéries mangeuses de déchets ». Quant à Julie, Haris, et Jordan, ils ont été très surpris par la quantité de lingettes qui se retrouvent dans les eaux usées : « C’est un véritable fléau. Les gens jettent leurs lingettes dans les WC au lieu de les mettre à la poubelle. Même les lingettes biodégradables sont difficiles à traiter. C’est un travail énorme ensuite pour les retirer à la station d’épuration ». Les élèves espèrent que les lecteurs réfléchiront désormais avant de jeter leurs lingettes...

JMR 09/12/18

3pp