Après 36 années passées dans la gendarmerie dont 30 dans la vallée de la Doller, l'adjudant-chef Jean-Claude Fontaine a fêté son départ à la retraite.

 « Le plus illustre de nos gendarmes nous quitte ! » a lancé le maire de Masevaux-Niederbruck Laurent Lerch, en accueillant mardi soir dans la salle d'honneur de la com com, l'adjudant-chef de gendarmerie Jean-Claude Fontaine, qui partageait avec ses collègues, amis et invités, son départ à la retraite. Il lui a présenté toute la reconnaissance des élus et de la population, pour sa coopération et son sens du dialogue, en relevant les difficultés de ce métier par les temps qui courent. Son soutien a été marqué par la remise au partant de la médaille de la ville, et à son épouse d'un bouquet de fleurs. Le major Christian Schlatter, commandant la communauté de brigades de Masevaux-Burnhaupt, a retracé la carrière de son collègue, en insistant sur son professionnalisme et en lui souhaitant, de la part de ses camarades, une belle retraite: originaire du Bas-Rhin, Jean-Claude Fontaine est entré à l'école de gendarmerie de Chaumont (52) le 5 avril 1983 où il a suivi sa formation de gendarme. Après cinq ans de service dans la gendarmerie mobile à l'escadron 3/20 à Auxerre (89), dont des déplacements en  Nouvelle Calédonie et en Corse, il a été affecté à la brigade de Burnhaupt-le-Haut le 1er septembre 1988. Il a passé et réussi le concours d'OPJ ( Officier de police judiciaire) en 1992. Affecté à la brigade de Masevaux le 1 mars 2001 avec le grade de maréchal des logis chef, il a eu la chance d'accéder aux grades d' adjudant - puis adjudant-chef sur place. Depuis cette date, il a assumé à plusieurs reprises le commandement que ce soit de la brigade ou de la communauté de brigade de Masevaux-Niederbruck. A 58 ans, ayant atteint la limite d'âge, il a fait valoir ses droits à la retraite, pour partir le 9 janvier 2019. Marié, il a une fille et est papy d'un petit fils de sept ans. Le chef d'escadron Stéphane Mottet a pris la parole pour saluer l'homme qui, selon lui, « ... incarne l'esprit de la gendarmerie, tel qu'il doit être aujourd'hui, connaissant la population et son environnement, grâce à l'intégration et l'échange. ». Visiblement ému, Jean-Claude Fontaine a raconté l'anecdote de l'arrivée à Burnhaupt d'un pur bas-rhinois, et a présenté ses vœux à sa famille et ses collègues, les élus et les commerçants : «  Ce n'est pas un pot de départ, mais de remerciements, a-t-il insisté. ». En effet, la popularité du gendarme pouvait se mesurer à la bonne centaine de personnes présentes, et à la montagne de cadeaux qui l'attendait sur un table de l'entrée. Le nouveau retraité va rester dans la vallée encore quelques années, puisque son épouse Monique travaille toujours, mais il va occuper son temps libre à la randonnée, et à l'entretien de la ferme familiale qu'il a commencé à retaper à Betschdorf. Bonne retraite Jean-Claude !


JMR 11/01/19

P1100879

Jean-Claude Fontaine et son épouse Monique, entourés par le capitaine Roth, le chef d'exadron Mottet, Laurent Lerch et le major Schlatter.