Les Concerts de Poche qui souhaitent mettre la musique à la portée de tous les publics, proposaient un concert de tango, précédé par un conte musical inventé par les collégiens.

Faisant suite aux ateliers musicaux qu'ils ont proposés dans les établissements scolaires de la vallée de la Doller la semaine dernière, les « Concerts de Poche » ont organisé samedi une soirée tango à la Maison des œuvres de Sentheim, avec le groupe Tangomotan. Ce projet auquel était associée l'AOS ( Association des œuvres scolaires) de la Doller, était entièrement financé par le conseil départemental et la communauté de communes de la Doller et du Soultzbach. En début de spectacle, la médiatrice culturelle Léa Olivier et la chargée de production Juliane Mattiusi, ont rappelé aux spectateurs la démarche des Concerts de Poche et le principe des ateliers musicaux. Au lever de rideau du concert, les élèves de 6ème 3 du collège A.Gérard de Masevaux, ont interprété un conte musical qu'ils ont composé, encadrés par le pianiste-compositeur Axel Nouveau. L'histoire intitulée « Les deux royaumes », mettant en scène deux licornes, était lue par le comédien Benoît Denigues, chantée et mimée par les 25 collégiens et illustrée par les musiciens. La suite du spectacle a réveillé l'âme du tango argentin, avec une douzaine de morceaux de différents auteurs, dont Astor Piazzola, Osvaldo Pugliese, ou le pianiste du quatuor Léandro Lacapère. Tangomotan, c'est deux hommes et deux femmes en bleu de travail, quatre instruments, un champ de bataille et le tango, chaud, énergique et parfois endiablé, alternant les passages rythmés et doux, voir nostalgiques. Le véritable dialogue installé entre les instruments révélait le haut niveau et la complicité des musiciens, visiblement habités par la musique. La prestation des enfants puis celle des instrumentistes a été très applaudie par le public ravi de sa soirée, parmi lequel le principal du collège Marc Guillier et son adjointe, la professeure d'éducation musicale Christine Ballast, le conseiller départemental Rémy With, le maire Bernard Hirth et la présidente de l'AOS Chantal Iltis.

JMR 05/02/19

P1100971