Le président de la communauté de communes de la vallée de la Doller et du Soultzbach a ouvert la réunion en accueillant la sénatrice Catherine Troendlé, qu'il a remerciée pour son implication sur différents dossiers.

 Dans son mot d'accueil à la séance du conseil communautaire de mercredi dernier, le président de la communauté de communes de la vallée de la Doller et du Soultzbach Laurent Lerch est revenu sur un sujet qui préoccupe les élus et les propriétaires forestiers, et qui a fait l'objet de plusieurs articles dans la presse : le dépérissement de la forêt vosgienne. Après l'approbation des procès verbaux des derniers conseils communautaires, l'ordre du jour abordait le FPIC ( fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales) mis en place en 2012. Pour 2019, la contribution est répartie à parts égales entre la com com et les communes. La taxe de séjour va subir un réajustement à partir du 1er janvier 2020, selon le barème suivant qui a été approuvé: Palaces 3 €, hôtels, résidences de tourisme et meublés 5 étoiles 1,25 €€, pour 4 étoiles 0,85 € €, pour 3 étoiles 0,75 €, pour 2 étoiles plus villages de vacances 4 et 5 étoiles 0,40 €, pour 1 étoile plus villages vacances et chambres d'hôtes 1,2,3 étoiles 0,35€. Pour les terrains de camping et cavanage 3, 4, 5 étoiles 0,30 €, et pour 1 ou 2 étoiles 0,22 €. Le président a proposé au conseil communautaire de suivre l'avis du PETR Thur-Doller au sujet du SRADDET (Schéma régional d'aménagement, développement durable et égalité des territoires), construit uniformément sur l'ensemble des régions, sans tenir compte des spécificités territoriales. Un avis défavorable sur l'ensemble du projet a donc été voté. Les représentants au Syndicat Mixte de la Doller devant être renouvelés, les candidats ont été élus à l'unanimité : cinq titulaires et cinq suppléants.

Aux points divers, l'avenir compliqué et incertain du SMIBA (Syndicat mixte intercommunal du Ballon d'Alsace) a été évoqué, et a soulevé diverses discussions et interrogations concernant le refus du vote du budget primitif 2019 et le désaccord sur les contributions des collectivités. Consultée à ce sujet, la sénatrice Catherine Troendlé a suggéré de saisir les hautes instances pour espérer faire bouger les choses. De même, concernant la disparition des services publics de proximité, notamment des trésoreries, elle a conseillé, à l'aide d'exemples, de se concerter et de réagir sans attendre. Pour conclure elle a remercié le conseil pour son invitation, en assurant que la vie concrète des territoires avec leurs problèmes propres lui manque, et a dit son espoir dans la concrétisation de la Communauté Européenne d'Alsace. En clôture de séance, Laurent Lerch a appelé celle pour qui cette réunion communautaire était la dernière : Fernande Ehret a pris sa retraite le 1er juillet mais continue à suivre jusqu'à son terme le chantier du périscolaire de Lauw. Recrutée comme agent de développement en 1992, elle s'est d'abord occupée d'agriculture et de tourisme avant de s'investir pour la jeunesse et la petite enfance. La  com com et ses collègues lui ont offert un vélo à assistance électrique et une magnifique orchidée rouge, en lui souhaitant une bonne retraite accompagnée applaudissements nourris.

JMR 14/07/19

P1120066

 

 



-